Femme

A quelle fréquence faut-il se laver les oreilles, selon les médecins ?

Discrète, petite, dissimulée derrière une chevelure même légère, l’oreille fait souvent partie des grandes oubliées dans le nettoyage corporel. Pourtant, au même titre que d’autres parties plus visibles, elle est essentielle au bon fonctionnement de notre corps. 

Directement liée à l’un de nos cinq sens – l’ouïe -, elle en assure la qualité et permet à tous de facilement socialiser en société. Ainsi, il convient de bien la laver pour avoir une audition de qualité. Oui, mais à quelle fréquence faut-il procéder à sa toilette

Les Oto-rhino-laryngologistes (ORL) nous répondent !

Voici LA bonne fréquence pour se laver les oreilles (et ce sont les ORL qui le disent !) 

En termes d’hygiène, quelle que soit la partie corporelle, tous les excès sont mauvais… Et les oreilles n’échappent pas à cette règle ! Trop les nettoyer est préjudiciable pour notre système auditif, de même que le fait de ne pas assez les laver.

Ainsi, si vous pensiez qu’il fallait se laver les oreilles tous les jours, vous êtes bien loin de la vérité ! En effet, les ORL affirment qu’il ne faut procéder à cette toilette auriculaire qu’une fois par semaine MAXIMUM

Pourquoi ? Car le cérumen est bon pour la santé. Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous ont tendance à penser, le cérumen n’est pas sale. Cette sécrétion est même essentielle pour le conduit auditif car elle fait guise de film protecteur antiseptique, qui protège l’oreille des particules externes et des bactéries susceptibles de causer certaines pathologies auditives.

Hygiène auriculaire : les gestes à proscrire 

Les cotons-tiges sont l’outil le plus utilisé pour procéder au nettoyage des oreilles. Selon Consoglobe, près de 800 cotons-tiges sont achetés chaque seconde et ce, dans le monde entier ! Toutefois, leur popularité n’est pas forcément gage de qualité… 

De nombreux spécialistes affirment même qu’il faut totalement les bannir de sa routine auriculaire ! En effet, bon nombre de personnes ne savent pas comment bien les utiliser et mettent en danger la santé de leurs oreilles et ce, de plusieurs façons… 

  • Les conséquences néfastes du coton-tige

Premièrement, ils peuvent contribuer à la formation d’un bouchon. Le fait d’insérer le coton-tige dans l’oreille ne retire pas le cérumen mais le pousse plutôt dans le fond du conduit auditif. 

Deuxièmement, si le coton-tige est inséré trop profondément et trop “énergiquement” dans ledit conduit auditif, il peut déchirer les tympans et altérer l’ouïe de la personne concernée. 

Troisièmement, ce dernier peut laisser des résidus de coton dans l’oreille ; résidus qui peuvent restés coincés dans le conduit auditif pendant longtemps… 

Comment bien procéder au nettoyage de ses oreilles ?

  • La méthode la plus simple

Plus c’est simple, mieux c’est. Bon nombre de spécialistes affirment qu’un lavage rapide, sous la douche, à l’aide d’un léger jet d’eau, est largement suffisant pour maintenir une bonne hygiène auriculaire.

Si l’on veut faire preuve d’un peu plus de zèle, on peut utiliser un peu de savon et l’appliquer sur le pavillon de l’oreille (soit la partie externe). 

Au sortir de la douche, on n’oublie surtout pas d’essuyer ses oreilles avec une serviette, en penchant la tête tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche, en tapotant légèrement afin d’absorber toute l’eau. 

  • La méthode la plus efficace pour retirer le cérumen excédentaire

Une autre méthode consiste à faire appel à un cure-oreilles, également connu sous le nom de “curette auriculaire”. Cet outil permet de retirer l’excédent de cérumen plutôt que de le pousser vers le tympan. Attention cependant à ne pas retirer tout le cérumen de l’oreille : sans cela, l’oreille n’est plus lubrifiée correctement et elle est laissée sans protection.

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page