People

Yannick Noah se confie sur sa mère de coeur : “Elle a toujours eu ce regard protecteur”


C’est l’une des personnalités préférées des Français depuis de nombreuses années. Après une brillante carrière sportive qui l’a vu devenir le dernier vainqueur français de Roland-Garros en 1983, Yannick Noah s’est reconverti avec succès dans la chanson. Aujourd’hui reparti au Cameroun couler des jours heureux, le père de Joakim et Joalukas a bien voulu se confier auprès du Figaro pour évoquer une femme qui lui est chère, Danielle Bombardier.

Celle qu’il considère comme sa “seconde maman” vient de publier son premier livre, 50 ans dans les coulisses du tennis mondial aux éditions du Cherche midi. C’est tout naturellement que Yannick Noah a accepté d’écrire la préface du livre de cette ancienne intendante présente sur de nombreux tournois de tennis en France. “Lors d’un dîner à la sortie du premier confinement, deux des copines de ma bande avaient parlé à “Babie” de faire un bouquin témoignage. Et, à la fin de la soirée, c’était une évidence. Je trouvais l’idée tellement drôle. C’est une histoire d’amitiés”, explique-t-il.

On était une famille à un moment où moi j’en manquais

Danielle Bombardier a d’abord fait la connaissance de la mère de Yannick Noah, Marie-Claire, qui fut sa meilleure amie. Elle voit grandir le jeune tennisman et prend naturellement sous son aile celui qu’elle considère comme “le fils qu’elle n’a pas eu”. “Elle a toujours eu ce regard protecteur. L’une des difficultés que j’ai eues, c’était le déracinement avec ma famille à l’autre bout du monde. Dans un premier temps, c’était ma tata, ses filles Sousou (Sandrine) et Marion, mes petites soeurs. Tout ça s’est fait naturellement. On était une famille à un moment où moi j’en manquais”, livre l’ancien sportif qui a récemment perdu son ancien entraîneur.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page