Politiques

VIDEO. Passer du public au privé, une autre façon de servir la France, selon Alain Minc


Le 3 juin 2021, “Complément d’enquête” s’intéresse au pantouflage, cette pratique consistant, pour un haut fonctionnaire, à quitter le service public pour le privé. Emmanuel Macron a souvent été interrogé sur ses quatre années passées au sein de la banque d’affaires Rothschild. Ministre de l’Economie, il considérait cette expérience comme un atout, et revendiquait en octobre 2016 au micro de France Inter d’avoir pu ainsi “fréquenter la vie des entreprises”

“Moi, c’est la préhistoire… Je suis parti dans le privé en 1979 (…), c’était rarissime. On m’avait dit : ‘Vous défroquez'”

Alain Minc

à “Complément d’enquête”

“Complément d’enquête” a interrogé celui qui aurait soufflé l’idée de ce passage chez Rothschild au jeune inspecteur des finances qui rêvait déjà d’une carrière politique. Banquier d’affaires serait “le seul métier qui permet d’être indépendant financièrement”, selon Alain Minc, qui ajoute, amusé : “C‘est allé tellement vite qu'[Emmanuel Macron] n’a même pas eu le temps de se fabriquer un petit patrimoine !”

Alain Minc avait lui-même fait le choix du privé en 1979, quatre ans seulement après sa sortie de l’ENA. “A l’époque, c’était absolument rarissime, raconte-t-il, et on m’en avait fait d’ailleurs grief. On m’avait dit cette expression extraordinaire : ‘Vous défroquez.’ J’ai démissionné, et j’ai remboursé ma pantoufle.” En clair, les anciens élèves de l’ENA ou de Polytechnique doivent rembourser leurs frais de scolarité s’ils n’ont pas servi l’Etat pendant au moins dix ans. 

“Quand vous servez les très grandes boîtes, c’est un peu comme servir les très grandes administrations”

Alain Minc

à “Complément d’enquête”

Encore aujourd’hui, Alain Minc joue régulièrement les pygmalions“Il m’est arrivé, confie-t-il, quand des types (garçons ou filles) me tapent dans l’œil, de dire à certains : ‘Tu devrais voir ce type-là, ça vaudrait le coup'”. Alain Minc semble toujours avoir une préférence pour les fonctionnaires issus de son “club”, son corps d’origine : l’Inspection générale des finances, l’élite des énarques. Selon le décompte réalisé par nos confrères de Bastamag, la moitié des inspecteurs des finances partent dans le privé au cours de leur carrière, notamment dans le secteur bancaire.

Ce que certains considèrent comme une perte du goût du service public ne semble pas inquiéter Alain Minc. Bien au contraire. “Quand vous servez les très grandes boîtes, selon cette éminence grise du CAC 40c’est un peu comme servir les très grandes administrations… Et ça l’est devenu de plus en plus aujourd’hui : vous servez mieux l’Etat, enfin, la France, en étant chez Total ou au ministère de la Santé ?

Extrait de “Grands flics, énarques : Quand nos élites se font débaucher !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 3 juin 2021.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique “Magazines“.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page