Sports

Verhaeren arrive à la tête des équipes de France

En vue des Jeux Olympiques de Paris, la Fédération Française de natation a décidé de confier les équipes de France à Jacco Verhaeren, qui a notamment entraîné Pieter van den Hoogenband.

La natation française entend se donner les moyens de briller. A trois ans des Jeux Olympiques organisés à Paris, la Fédération Française de natation (FFN) a confirmé ce mercredi l’arrivée du Néerlandais Jacco Verhaeren à la tête des équipes de France de natation et d’eau libre au terme de l’échéance olympique de Tokyo cet été. Ancien entraîneur des nageurs néerlandais Pieter van den Hoogenband, Inge de Bruijn ou encore Ranomi Kromowidjojo, le technicien de 52 ans vient de quitter ses fonctions à la tête de l’équipe d’Australie, qu’il avait rejoint en 2013 avant de démissionner l’été dernier à la suite de l’annonce du report des Jeux Olympiques de Tokyo. Assurant que « c’est un honneur d’avoir été sollicité pour assumer ce rôle », Jacco Verhaeren assure dans des propos recueillis par le site officiel de la FFN qu’il a « toujours été impressionné par les nageurs et les entraîneurs français ». Une arrivée qui est également à ses yeux « un immense privilège de travailler dans un pays qui accueillera les Jeux en 2024 », assurant que « cela s’accompagnera sans aucun doute de pressions, d’attentes et de défis, mais c’est l’attrait de la très haute performance ».

Verhaeren : « L’accent sera mis sur la préparation de Paris 2024 »

Pour son arrivée à la tête des Bleus, l’entraîneur néerlandais assure « qu’il est important d’avoir l’esprit ouvert et d’écouter dans un premier temps ce que les entraîneurs, les athlètes et les acteurs de la natation française auront à (lui) dire » concernant l’équipe et le système en place. Ensuite, « il sera temps d’opérer des ajustements et des changements s’ils sont nécessaires ». Durant son mandat à la tête des équipes de France, Jacco Verhaeren assure qu’il restera basé à Eindhoven et qu’il voyagera « chaque fois que cela sera nécessaire », notant que cela sera plus facile pour lui que durant son temps à la tête de l’équipe d’Australie. Des déplacements qui lui permettront d’aller voir les athlètes français. « Une partie essentielle de mon travail consistera à voir des athlètes, à échanger avec des entraîneurs et à rencontrer les acteurs de la natation à travers toute la France, assure le technicien. Nous pourrons, bien évidemment, organiser des réunions en ligne, mais pour un bon engagement, il est important de voir où et comment les gens travaillent et se forment. » Alors qu’il s’attend « littéralement, à tout et n’importe quoi », Jacco Verhaeren ne veut pas se projeter au-delà de Paris 2024. « L’accent sera mis sur la préparation des Jeux de Paris 2024 et nous verrons par la suite comment la situation évolue, ajoute-t-il. Les choses doivent d’abord fonctionner avant de prendre des décisions sur la prochaine étape. » Une arrivée qui symbolise toute l’ambition de la natation française pour les JO à domicile.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page