Technologie

La future puce mobile de Samsung, dotée d’un GPU AMD, gèrera le ray tracing


On savait qu’il était prévu, on savait qu’il arrivait, on savait (presque) quand, on connaît maintenant un peu des technologies qu’il embarquera. « Il », c’est le premier SoC Samsung Exynos intégrant un GPU signé AMD.

Lors de sa conférence de presse au Computex de Taipei, la PDG d’AMD, Lisa Su, a validé non seulement l’arrivée de cette puce d’ici la fin de l’année, mais aussi des éléments technologiques d’importance : la prise en charge du ray tracing et du variable rate shading.

Popularisé par Nvidia, le ray tracing est une technologie qui demande beaucoup de puissance, mais qui offre des rendus de lumières et d’ombres photoréalistes.
RDNA 2 est la première architecture graphique d’AMD à prendre en charge ce rendu, et on a appris aujourd’hui qu’AMD allait également implémenter un équivalent du DLSS, de Nvidia, appelé FidelityFX Super Resolution, afin d’améliorer les performances de très nombreux GPU, dont RDNA 2.

À découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Couplé au variable rate shading (qui permet, là encore, d’alléger la complexité des calculs effectués), le FidelityFX Super Resolution laisse espérer une très nette amélioration des performances et de la qualité d’image produite par la puce de Samsung. Qui pourrait ainsi voler leurs couronnes aux puces d’Apple et Qualcomm, et donner aux smartphones, tablettes, et éventuels PC ARM du géant coréen, un nouvel avantage. Décisif ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page