Femme

« Elma » d’Eva Björg Ægisdóttir, la nouvelle étoile du polar

Au pays des Vikings, les femmes guerrières ont toujours eu un rôle central. Aujourd’hui, c’est par les mots que Eva Björg Ægisdóttir revendique sa place avec son premier roman « Elma” (Éditions de la Martinière).

Dans la lignée du succès en France des auteurs islandais Ragnar Jonasson ou Yrsa Sigurdardóttir qui l’ont adoubée, l’autrice de 33 ans se fait un nom que la rédaction de Marie France n’est pas prête d’oublier.

La nouvelle reine du polar ? Sans aucun doute. Ce roman nous embarque et nous glace, à l’image des paysages de sa terre natale, éclairés par le verbe de cette étoile montante de la littérature.

On retourne toujours là d’où on vient

“Elma”, c’est le nom de l’héroïne dont on suit le retour dans la ville de son enfance, Akranes. Alors qu’elle l’avait quittée 20 ans plus tôt, elle y revient en tant que nouvelle recrue du commissariat de police.

Celle qui peine à se remettre d’une rupture amoureuse est confrontée à sa propre histoire et à ses traumatismes, et tente de résoudre le meurtre mystérieux d’une femme dont personne ne veut entendre parler.

Immergés au cœur de l’Islande, on est frappés par l’authenticité de ce roman policier et par le réalisme d’un monde que connaît si bien l’autrice, elle-même née dans ce petit bourg à l’atmosphère qui peut vite devenir oppressante. Une succession de situations inattendues font monter, page après page, un suspense très efficace.

« Elma », Eva Björg Ægisdottir
Editions de La Martinière
400 pages. 21 euros
Traduit par Ombeline Marchon




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page