Politiques

Adrien Quatennens appelle à “mieux cibler les aides de l’Etat” et dénonce les “profiteurs de crise”


Alors que démarre mardi 1er juin la fin progressive de la politique du “quoi qu’il en coûte”, Adrien Quatennens, coordinateur de La France insoumise (LFI) et député du Nord, appelle sur franceinfo à “mieux cibler les aides de l’Etat”. Il dénonce les “profiteurs de crise”.

Selon Adrien Quatennens, la diminution des aides aux entreprises touchées par la crise du Covid-19 n’arrive pas au bon moment : “Pour l’instant, la politique a consisté à catapulter des milliards sans vision stratégique, sans contrepartie. On a distribué de l’argent public à discrétion.” Il fustige “des destructions d’emplois considérables”, en citant les salariés de la Fonderie du Jura ou de celle de Bretagne “qui sont en lutte pour le maintien de leurs emplois”. Le député évoque aussi les “délocalisations, alors que Renault, leur principal client, a touché énormément d’aides publiques.”

>>> Pass sanitaire, fin du “quoi qu’il en coûte”, union de la gauche… Le “8h30 franceinfo” d’Adrien Quatennens.

Adrien Quatennens point du doigt “des profiteurs de crise qui opportunément touchent de l’argent public et maintiennent les dividendes qu’ils versent à leurs actionnaires, tout en supprimant des emplois. En pleine pandémie, poursuit-il, le CAC 40, dont 100% des entreprises bénéficient des aides de l’Etat, donc votre argent, le nôtre, celui de la collectivité et des contribuables, vont distribuer 51 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires alors que leurs bénéfices, c’est 37 milliards.”

La France insoumise a ainsi déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale pour comparer “les bénéfices sur l’année N-1 avant Covid et la période Covid” des entreprises qui font plus de 750 millions d’euros de chiffre d’affaires. “Si on voit que dans la période Covid, il y a un surplus de bénéfices, on vient taxer ce surplus de bénéfices de 50%. Pas de profits sur la pandémie.”

“Nous avons en France un véritable paradis des riches sous Emmanuel Macron. En pleine pandémie, les milliardaires de ce pays ont accru leur fortune de 55%. Ils sont passés de 230 à 477 milliards de patrimoine”.

Adrien Quatennens

à franceinfo

Adrien Quatennens fustige également “une guerre sociale” menée par Emmanuel Macron contre les plus pauvres, notamment avec la réforme de l’assurance chômage : “2,3 milliards d’économies qu’on va faire sur le dos des chômeurs de ce pays, pendant que les autres se gavent, ce n’est pas possible.”




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page