Auto-Moto

les 10 voitures électriques les plus vendues en mai


Un temps devancée par la Peugeot e-2008, la Renault Zoé revient en 1ère place du classement des voitures électrique les plus vendues en France.

Il semblerait que Renault ait repris du poil de la bête ces derniers temps. Alors que Peugeot ne cessait de dominer de classement des modèles les plus vendus, toutes motorisations confondues, Renault est bien décidé à prendre sa revanche. Si la Peugeot 208 reste encore leader, avec pas moins de 39 655 exemplaires vendus depuis le début de l’année, la Renault Clio n’est quant à elle plus très loin, enregistrant alors pas moins de 37 885 immatriculations sur la même période. Une belle performance pour la marque au losange, qui fait donc une belle remontée au mois de mai. Mais la firme s’est également illustrée sur le marché de l’électrique. Et cette fois-ci, c’est à la Renault Zoé qu’on le doit, alors que la citadine a été  le modèle zéro-émission le plus vendu en France sur l’ensemble du mois de mai. Une très belle performance pour celle qui n’a pourtant pas été retouchée depuis 2019, la dernière évolution en date étant alors l’arrivée d’un nouveau moteur de 135 chevaux.

Avec pas moins de 2 577 exemplaires vendus sur l’ensemble du mois de mai dernier, la citadine détrône donc sa principale rivale, la Peugeot e-208, qui dominait pourtant le classement jusqu’à présent. La star de la marque sochalienne a de son côté pris un petit coup, en étant alors rétrogradée à la 3ème place, juste devant la nouvelle Fiat 500. La 2ème marche du podium est quant à elle occupée par la Tesla Model 3, qui continue à séduire les clients grâce à sa dotation technologique et ses tarifs relativement accessibles. La Renault Twingo (490 exemplaires) continue quant à elle de cartonner, bien que sa carrière devrait s’arrêter dans quelques années, laissant alors la place à d’autres modèles, telles que la Renault 5 électrique. Elle reste néanmoins loin derrière la Zoé en termes de chiffres de ventes. On s’étonne cependant de ne pas voir figurer la Nissan Leaf, qui semble être en perte de vitesse depuis quelques temps.

Le boom de l’hybride

Avec une part de marché passant de 6,5 à 7,1 % l’électrique a connu une vraie montée en puissance ces derniers mois, et cela s’explique de plusieurs manières. En effet, beaucoup de Français ont opté pour ce type de motorisation grâce aux aides octroyées par l’Etat, que ce soit le bonus écologique ou la prime à la casse. Par ailleurs, cette tendance s’explique aussi par la fiscalité de plus en plus punitive contre les voitures thermiques, qui subissent également des restrictions de circulation de plus en plus importantes. Enfin, l’offre est quant à elle de plus en plus importante, incitant donc les automobilistes à opter pour ce type de motorisation. Mais une autre est également très plébiscitée : l’hybride. Cette fois-ci, on peut vraiment parler d’explosion des ventes, avec une part de marché passant de 10,9 à 23,9 % sur les cinq premiers mois de l’année 2021 par rapport à l’an dernier.

Cependant, c’est toujours l’essence qui représente la plus forte part de marché (43,2 %), tandis que le diesel ne cesse de baisser. Celui-ci représente actuellement 23,7 % des ventes de janvier à mai, contre 32,4 % l’année dernière. Une chute qui ne devrait pas aller en s’améliorant, alors que les véhicules fonctionnant au gazole sont de plus en plus ciblés par les interdictions de circulation. Depuis ce matin d’ailleurs, l’ensemble des véhicules classés Crit’Air 4 sont bannis de la Métropole du Grand Paris, soit tous les diesel d’avant 2005.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Nouvelle Renault 4L électrique : elle prépare son grand retour

Fiat 500 électrique : guide d’achat | avis | prix | à partir de 24 500 euros

Cupra Born – VIDEO : découverte de la compacte électrique


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page