Femme

8 erreurs fréquentes que l’on commet lors de sa toilette intime, selon les gynécologues

En termes de toilette intime, tout excès est mauvais. En effet, que cela vienne d’une volonté de propreté extrême ou a contrario, d’un laisser-aller global dans l’hygiène, les gestes non “mesurés” sont préjudiciables pour la santé de nos parties génitales et de notre vagin. 

Qu’est-ce que la flore vaginale ?

Chez la femme, les parties intimes auxquelles il faut faire très attention lors de la toilette sont : la vulve (partie extérieure de la zone intime) et le vagin (partie intérieure). Ces parties intimes sont protégées par ce qu’on appelle “flore vaginale”.

Cette dernière est une sorte d’écosystème composé de bonnes bactéries, appelées “lactobacilles”, qui sont censées nous protéger des mauvaises bactéries et donc des mycoses et infections en tout genre. Elles maintiennent l’acidité naturelle du vagin et génèrent des mécanismes de défense efficaces contre les agressions extérieures. 

Toilette intime : pourquoi les excès sont dangereux pour la santé vaginale ?

Lorsque l’on procède à des gestes de nettoyage non appropriés, on perturbe et on déséquilibre cette flore. Ces pratiques déséquilibrent profondément la flore vaginale : on est ainsi plus susceptible de développer des infections bactériennes (vaginites) ou des infections mycosiques (mycoses).

D’ailleurs, bien souvent, on les effectue jour après jour sans se rendre compte de leur “nocivité”…

Quelles sont ces erreurs fréquentes que l’on fait et qui menacent notre zone intime, d’après les gynécologues ?

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page