Femme

les 20 plus belles cascades du monde à voir dans sa vie

  • Les chutes Victoria, Zambie/Zimbabwe

    En plein cœur de l’Afrique Australe, situées sur le fleuve Zambèze, à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, se cache l’une des sept merveilles du monde : les Chutes Victoria, que les indiens appellent « la cascade qui gronde », elles forment l’un des plus grands rideaux d’eau de la planète, et se déversent dans les gorges de Bakota. Nommées en l’honneur de la Reine d’Angleterre par l’explorateur écossais David Livingstone, ces magnifiques cascades sont également inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les chutes Victoria sont l’une des plus impressionnantes du monde, elles peuvent atteindre une hauteur de 108 mètres et s’étendent sur 1700 mètres. Leur position leur permet d’être vues depuis une distance de 100 mètres, on peut même les entendre jusqu’à 40 km aux alentours pendant la période des pluies.

  • Les chutes de Ban Gioc, Vietnam et Chine

    L’Asie dispose de nombreuses merveilles de la nature et des payasges époustouflant, et force est de reconnaitre que les chutes de Ban Gioc offrent un paysage magnifique. Les différentes cascades semblent sortir de la forêt et les chutes magnifiques conjuguent à merveille rives verdoyantes et eaux cristallines. Connues sous les noms de Ban Gioc au Vietnam et Detian en Chine, elles constituent la plus grande chute d’eau frontalière partagée d’Asie, de 30 mètres de haut.  Les chutes peuvent être visitées depuis l’un ou l’autre des pays, et chaque côté offre des vues étonnantes. Elles sont également un lieu de commémoration de la Troisième guerre d’Indochine en hommage aux 60 000 soldats morts. Un chemin mène au sommet des cascades où on peut trouver une pierre qui marque la frontière entre les deux pays.

  • Havasu Falls, Arizona, aux Etats-Unis

    Située dans le parc national du Grand Canyon, cette cascade de 30 mètres de long descend une falaise vertigineuse avant d’aller s’échouer dans un bassin aux couleurs éclatantes. Le nom de Havasu Falls provient de Havasupai ou Havasu’Baaja (signifiant « le peuple des eaux bleu-vert »), qui est le nom d’une tribu amérindienne vivant dans le nord-ouest de l’État de l’Arizona aux États-Unis. Ils sont les seuls habitants vivant en permanence dans le Grand Canyon. Les plans d’eau à la coloration turquoise intense et les splendides chutes d’eau, ainsi que les roches rouges qui se trouvent sur leur territoire attirent des milliers de visiteurs à longueur d’année. Ce site incroyable est assez inaccessible, mais les chutes de Havasu sont considérées comme les plus belles.

  • Les chutes du Niagara, Canada/Etats-Unis

    Illustres par leur beauté, les chutes du Niagara, figurent parmi les plus célèbres du monde, cette merveille naturelle est le rassemblement de trois chutes d’eau sur la rivière Niagara, qui relie le lac Erié au lac Ontario, à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada. Avec une hauteur maximale de 57 mètres et une largeur exceptionnelle de 945 mètres, les chutes du Niagara sont les plus puissantes d’Amérique du Nord, ce qui en fait une immense source d’énergie hydroélectrique.

    De nombreux exploits ont été réalisés sur les chutes. Le dernier en date est la traversée sur un câble métallique par Nick Wallenda.

    Ces chutes majestueuses et vertigineuses sont séparées en 3 cascades : « les chutes américaines », « le fer à cheval », la « voile de la mariée ». Elles attirent des millions de visiteurs chaque année, avec un débit à couper le souffle de 2800m3 par seconde, elles sont véritablement incroyables et impressionnantes.

  • La cascade de Svartifoss, en Islande

    Svartifoss est l’une des plus belles chutes d’eau du pays, sa renommée ne s’est pas faite sur son débit mais sur son environnement absolument splendide. En effet, surnommée la “cascade noire », elle doit son nom aux colonnes de basalte noires de toute beauté qui l’entourent sur 30m de large. Ce sont des sortes d’orgues volcaniques puisque ceux-ci ont été formés par une coulée de lave refroidie lentement. La cascade de Svartifoss est l’une des cascades emblématiques de l’Islande. Elle se situe dans le sud de l’île, dans le parc national de Skaftafell, on y accède en réalisant une petite randonnée. Svartifoss est haute de 12m et provient de la rivière Stórilækur qui prend sa source un peu plus au nord, dans le glacier Skaftafell.

  • La chute de Gullfoss, en Islande

    Son nom, Gulfoss, signifie «chutes d’or» en Islandais. Mais pour la minute poésie, on l’appelle également chute d’or en raison de l’arc-en-ciel qui apparait au dessus et aux reflets du soleil qui percent les gouttes semblables à des cristaux. Situé à 40 kilomètres de Reykjavik par une route goudronnée, c’est l’un des trois spots remarquables de la célèbre tournée du Cercle d’Or islandais, qui englobe les sites majeurs du pays avec Thingvellir et Geysir (fumerolles et geysers). Une région à la géographie marquée par des phénomènes volcaniques étonnants et de tectoniques des plaques.

    Véritable beauté naturelle, Gullfoss est composée de deux cascades successives. Elle tire son eau du deuxième plus grand glacier du pays, Langjokull et elle mesure 32 mètres de hauteur et 70 mètres de largeur, ces chutes d’eau sont aussi belles en été qu’en hiver, avec un décor qui change totalement selon les saisons, passant de la neige à des paysages plus verdoyants.

  • La cascade Skógafoss, en Islande

    Skógafoss (Skógá étant le nom de la rivière, signifiant « foret », et foss signifiant « la chute d’eau), est une jolie cascade située sur la rivière Skoga dans le sud de l’Islande. La cascade de Skogafoss est l’une des plus magiques et étonnantes du monde, car elle a la particularité d’abriter très souvent de magnifiques arcs-en-ciel.

    On peut les apercevoir d’en bas ou d’en haut, après avoir monté 370 marches. Parmi les 22 chutes d’eau que l’on trouve le long de la rivière Skoga, cette cascade de 60 mètres de haut est particulièrement unique car elle découle directement de deux glaciers. La chute est l’une des plus célèbres et des plus visitées du pays. On raconte qu’un coffre se trouverait derrière la cascade, déposé ici par le Viking Prasi Porolfsson.

  • Le parc national des lacs de Plitvice, en Croatie

    C’est un joyau de la nature, classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1979. Situé en Croatie entre Zagreb et Zadar, en moyenne montagne (700 à 800 mètres d’altitude), le parc national des Plitvice est considéré comme l’un des plus beaux parcs nationaux d’Europe, et c’est le plus vieux parc national du sud de l’Europe. C’est une forêt vierge, qui compte pas moins de 16 lacs, chacun se déversant dans le lac suivant grâce à des cascades, près de 98 magnifiques cascades au total, et entourés d’une magnifique et luxuriante végétation abritant de nombreuses espèces d’animaux, comme des ours et des loups. La baignade est interdite mais il existe plusieurs circuits de randonnée à proximité afin de permettre aux visiteurs de profiter de cette merveille naturelle.

  • Les chutes de Multnomah, Oregon, aux Etats-Unis

    Aux États-Unis, c’est un symbole de l’Oregon. Les chutes de Multnomah, l’une de 165 m, l’autre de 21 m avec une dénivellation de 3 m et se chevauchant presque, sont une merveille dans la gorge du fleuve Columbia. Au cœur d’une forêt luxuriante, elles sont encadrées d’une petite passerelle, son mirador idéal. Une légende raconte qu’une jeune vierge indienne se serait jetée du haut de la falaise, accomplissant un sacrifice au Grand Esprit dans le but de sauver son peuple de l’épidémie dévastatrice qui le touchait, son père aurait imploré ensuite le Grand Esprit pour un signe prouvant que sa fille aurait bien été accueillie, aussitôt, un puissant flot immaculé d’eau aurait jailli de la falaise, les chutes de Multnomah.

  • Chutes McWay, Californie, aux Etats-Unis

    Une chute d’eau côtière a la particularité de tomber directement dans la mer, ou comme ici, sur la plage.

    McWay Falls, en Californie, est l’une des plus connues, et des plus difficiles d’accès : la crique n’est visible que depuis un chemin de randonnée, au sein d’un parc national dont l’entrée est payante. Mais d’après ses visiteurs, elle vaut le détour, et assurément le coup d’œil !

  • Les chutes d’Iguazú, entre le Brésil et l’Argentine

    Véritable muraille aquatique, les chutes d’Iguazu se dressent fièrement au milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre l’Argentine et le Brésil. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, ce magnifique ensemble de 275 cascades est une merveille naturelle s’étendant sur 3 kilomètres de distance, et déversant 6 millions de litres d’eau par seconde, mais c’est du côté argentin que l’on peut s’approcher le plus des cascades dont la plus impressionnante et également la plus touristique : la Garganta del Diablo (ou Garganta do Diabo selon son nom portugais), qui mesure tout de même plus de 80m de haut Des milliers de touristes y viennent chaque année pour apprécier sa splendeur, on peut admirer ces étonnantes chutes depuis des chemins de balade qui les surplombent pour une vue panoramique.

  • La cascade de Gásadalur, aux Îles Féroé

    Le magnifique et reculé village de Gásadalur se situe sur l’île de Vagar. Son nom signifie “la Vallée des oies”, et ce village recèle une charmante cascade, Múlafossur qui est l’une des vues les plus emblématiques des îles Féroé.

    La cascade est une véritable pépite de l’archipel des Féroé, à mi-chemin entre la Norvège et l’Islande, dans l’océan Atlantique nord. Au milieu des falaises escarpées peuplées d’oiseaux de mer de l’île de Vágar, la cascade de Gásadalur se jette dans l’océan, une vision de rêve et un concentré de nature sauvage. 

  • Le Mont Roraima, à la frontière entre le Brésil, Guyana et Venezuela

    Le mont Roraima est une merveille naturelle que se partagent le Brésil, la Guyane, mais surtout le Venezuela. Cette majestueuse montagne, tête dans les nuages, offre un panorama époustouflant depuis le plateau qui culmine à 1200 mètres.

    Ce mont est sacré pour les Indiens Piaroa, la légende veut qu’il soit le tronc de l’immense arbre portant les fruits et les graines de la terre. Dans la langue Pemón, cette montagne s’appelle “La grande maison verte des esprits”. Cette montagne est l’un des lieux les plus inaccessibles sur Terre, avec un écosystème unique. Elle est surnommée « l’île flottante », et au-dessus de la mer de nuages, elle recèle un splendide joyau, le Salto Angel, ou saut de l’Ange, qui est tout simplement la plus haute cascade du monde avec une hauteur de 979 mètres, située au Venezuela, elle est déclaré au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994.

  • Wall Of Tears, Maui, Hawaï, aux Etats-Unis

    Le mur des larmes est l’une des chutes d’eau les moins connues de Maui. En fait, il y a jusqu’à 17 cascades qui se jettent dans un endroit appelé, Mur de larmes. Peu de gens ont l’occasion de voir ces cascades incroyables, inaccessibles; elles sont cachés profondément dans les montagnes de l’ouest de Maui près du sommet du Pu’u Kukui. Pour visiter et voir ces magnifiques et surprenantes cascades semblables à de véritables larmes qui s’écoulent le long de la falaise et son manteau de verdure, il faudra réserver un hélicoptère. Selon une ancienne légende, les dieux « chagrins » ont enfoncé leurs doigts dans les flancs de ces falaises pour créer l’illusion de «pleurer »

  • Le gouffre de Baatara, au Liban

    Le gouffre de Baatara est un gouffre de 250 mètres de profondeur qui, lors de la fonte des neiges, héberge une cascade de 90 mètres. Situé au Nord du Liban, dans la ville de Tannourine plus précisément, cette sculpture naturelle est vraiment stupéfiante, en effet, des formations rocheuses sculptées par le calcaire ont créée au fil du temps, trois ponts traversant le gouffre et une chute impressionnante de près de 100 mètres qui gronde et rugit dès le début du printemps.

     Découvert en 1952 par le spéléologue français Henri Coiffait, ce site unique et fabuleux au beau milieu de la jungle et à deux heures de Beyrouth, vaut le voyage.

  • Cumberland Caverns, Mcminnville, Tennessee, aux Etats-Unis

    Cette chute d’eau souterraine est vraiment spectaculaire dans les cavernes de Cumberland.

    Avec près de 50 kilomètres de grottes et de passages souterrains, d’incroyables formations rocheuses souterraines, et des piscines étincelantes, les Cumberland Caverns et leur magnifique cascade font partie de la tournée des grottes de la région du Tennessee à ne surtout pas manquer car le site est assez impressionnant et la chute d’eau magnifique.

  • La cascade de la gorge de la rivière Porcupine Mountains, Michigan, aux Etats-Unis

    Le parc d’État de Porcupine Mountains Wilderness, surnommé les «Pokies», est une vaste zone sauvage – l’une des dernières dans le Midwest. C’est le plus grand parc d’État du Michigan. De grands arbres, des cascades et de nombreuses sources d’eau font de cette nature sauvage un bel endroit amusant à visiter. Ce superbe endroit foisonne de sentiers de randonnées, l’idéal pour accéder à ces superbes chutes, mais également pour admirer la faune, les oiseaux et la magnifique flore alentour. La meilleure saison pour la visite reste l’automne, et évidemment l’été indien, où tout se pare d’un camaïeu de rouge orangé magnifique.

  • Dynjandi, Vestfirðir, en Islande

    Dynjandi, appelée aussi Fjallfoss qui signifie « cascade de la montagne », est l’une des plus spectaculaires cascades et des plus célèbres d’Islande due à sa particularité : une succession de 7 chutes qui dévalent une paroi rocheuse de 100m de hauteur. Située au fond de l’Arnafjordur, cette cascade est l’une des plus belles et parmi les nombreuses que compte d’Islande. Il faut dire que Dynjandi, la cascade voile de la mariée, a de quoi attirer l’œil avec son eau qui descend de 100 mètres et épouse la forme de la montagne, pour se séparer ensuite en de dizaines de petites cascades plus ou moins importantes. Véritable joyau des Vestfirðir, la cascade est cachée au plus profond des plus beaux fjords du nord-ouest islandais, l’Arnarfjörðu, cette superbe cascade est à visiter absolument et elle porte bien son nom, Dynjandi signifie « tonnerre » !

  • Les cascades de Kuang Si, Luang Prabang, au Laos

    Traversant la jungle à environ 29 kilomètres de Luang Prabang, les chutes de Kuang Si (Tat Kuang Si) comptent parmi les chutes d’eau les plus attrayantes de la région, combinant une chute spectaculaire et des piscines.

    Les « Grandes cascades » sont accessibles via le « Touktouk » (minivan), et les chutes sont réellement magnifiques, l’eau turquoise, souvent fraiche et revigorante, est une véritable invitation à la baignade et le parc est juste magnifique. En automne, le débit des cascades est particulièrement impressionnant, en février, il se fait plus doux.

     Bonus : En plus de nager dans l’eau fraîche, de vous balancer sur des cordes et de déguster des collations dans les restaurants sur place, vous pouvez visiter un sanctuaire de sauvetage des ours noirs et un parc à papillons.

  • La cascade Bigăr, Bozovici, en Roumanie

    La cascade Bigar se trouve dans le département de Caras-Severin, dans le parc National Cheile Nerei – Beusnita, dans l’ouest de la Roumanie. Pour trouver la cascade, on doit suivre la rivière Nera. La cascade est une véritable merveille naturelle. Cette magnifique cascade est l’une des plus belles au monde, d’ailleurs les habitants l’appellent le miracle. Ce qui rend cette cascade si formidable ? L’eau d’une source supérieure se déverse sur un rocher de huit mètres de haut, en forme de champignon. La roche est recouverte de mousse vert vif, et l’eau s’écoule dan des dizaines de directions dans la rivière Mini, créant ainsi un magnifique rideau d’eau. Pour saisir toute la beauté de spectacle magnifique et magique, les périodes chaudes sont conseillées.




  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page