People

Jean-Jacques Goldman : Révolté, il dénonce un nouvel amendement contre la culture

Le 30 mai 2021, plus de 1660 artistes dont Jean-Jacques Goldman ont signé une tribune dans Le Journal du dimanche pour défendre la rémunération sur la copie privée en amont d’une discussion à l’Assemblée Nationale qui aura lieu le 10 juin 2021 et qui traitera d’un futur texte de loi sur l’empreinte environnementale du numérique. D’ordinaire très discret, l’interprète du titre Il suffira d’un signe appelle ainsi à refuser l’amendement qui va être débattu à l’Assemblée car celui-ci “fragiliserait encore un peu plus le monde culturel, déjà très affecté par la crise sanitaire“.

L’argent collecté grâce à la copie privée sert à aider chaque année 12.000 événements culturels. 64% des festivals de musique sont financés en partie par ce mécanisme. Deux cent mille auteurs, écrivains, cinéastes, artistes-plasticiens, photographes, scénaristes, auteurs-réalisateurs, auteurs de théâtre ou encore compositeurs de musique sont soutenus dans leur travail (…) Mais voilà, les vendeurs de produits reconditionnés refusent de contribuer à ce système vertueux. Leur argument est de dire : ‘On est pour l’écologie, on favorise l’économie circulaire, on ne peut pas respecter en plus les règles européennes sur le droit d’auteur en participant au financement de la vie culturelle de notre pays.’ Il faut choisir : écologie ou culture.” peut-on lire dans cette tribune.

Déterminés à ne pas perdre leurs droits sur la La rémunération sur la copie privée, les artistes ayant signé cette tribune préviennent le gouvernement : “Nous ne laisserons pas détruire un des piliers du financement de notre travail pour que les grandes plateformes du numérique accumulent plus de milliards au détriment du plus grand nombre.

Parmi les signataires on retrouve notamment Abd Al Malik, Jean-Louis Aubert, Nathalie Baye, Bénabar, Sandrine Bonnaire, Dany Boon, Matthieu Chedid, Julien Clerc, François Cluzet, Gims, Vianney ou encore Zazie.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page