Acceuil

Des hommes armés au Nigéria enlèvent des enfants d’une école islamique lors du dernier raid d’enlèvement

Il est confirmé qu’au moins une personne a été tuée dans ce qui est devenu le dernier d’une série de raids pour enlèvements scolaires que le pays a connus cette année.

Libération de 42 personnes dont des étudiants enlevés la semaine dernière au Nigéria

“Des bandits armés à bord de motos ont envahi la ville de Tegina, Rafi LGA, tirant sans discernement et enlevé un nombre encore inconnu d’enfants à l’école islamique de Salihu Tanko”, a déclaré la police d’Etat.

“Les bandits ont abattu une personne au cours du processus”, a ajouté le communiqué de la police. Selon des responsables de la police d’État, des équipes tactiques ont été «immédiatement mobilisées» dans le cadre des efforts de sauvetage des victimes. “Le Commandement appelle au calme car la police et les autres agences de sécurité feront tout ce qui est humainement possible pour que les enfants soient sauvés indemnes”, a déclaré la police d’État.

Une porte-parole du gouvernement de l’État du Niger, Mary Noel-Berje, a déclaré lundi à CNN qu’au moins 11 des enfants enlevés lors du raid avaient par la suite été libérés.

“Onze enfants ont été libérés à cause de leur tendresse … les très petits qui ne pouvaient pas traverser le chemin de la brousse, la voie d’évacuation des ravisseurs, ont été libérés”, a déclaré Noel-Berje.

Selon la porte-parole du gouvernement, l’école ciblée par l’attaque comprend des enfants d’âge préscolaire, primaire et moyen.

“Le gouvernement s’efforce de déterminer le nombre d’enfants enlevés. Un décompte de porte à porte est en cours”, a-t-elle ajouté.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page