Santé

Covid-19 : la moitié des patients ressortent de l’hôpital dans un état pire que lorsqu’ils y sont rentrés


Pour ceux qui en doutaient encore, la Covid-19 n’est pas une simple grippette. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue PM&R, 45 % des patients hospitalisés pour Covid-19 ressortent dans un état fonctionnel dégradé, 20 % étant même incapables de vivre de façon autonome à leur sortie. « Ces patients ont dû changer de logement, ou emménager chez un membre de leur famille, mais n’ont pas pu rentrer chez eux, atteste Alecia K. Daunter, du Michigan Medicine et principal auteur de l’étude. Et encore, 40 % des patients sortis de l’hôpital n’ont fait l’objet d’aucun suivi, ce qui signifie que ce chiffre est sans doute sous-estimé ».

Il est à présent bien connu que l’infection peut causer des formes de « Covid long », avec des altérations neurologiques, des douleurs articulaires, des palpitations cardiaques, un essoufflement, de la fatigue ou de l’anxiété. Selon une étude de l’Inserm, 60 % des patients hospitalisés présentent au moins un symptôme six mois après leur infection. Parmi eux, un tiers n’ont pas pu reprendre son travail. Une autre étude montre que la consommation de médicaments augmente fortement chez les patients ayant été hospitalisés. Médicaments qui sont, eux-mêmes, susceptibles d’engendrer de nouvelles pathologies.

« Les conséquences fonctionnelles que nous décrivons sont importantes, mais des déclins moins spectaculaires se produisent chez presque tous les patients hospitalisés pour Covid, s’inquiète Anna Kratz, coauteur de l’étude du Michigan MedicineOr, même ces petits changements peuvent faire dérailler la trajectoire de vie d’une personne ». Sans compter le coût pour la société qui s’annonce particulièrement salé.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page