Sports

Quartararo écrase la concurrence !

Fabio Quartararo (Yamaha) a remporté le Grand Prix d’Italie ce dimanche au Mugello, signant ainsi sa troisième victoire de la saison, devant Joan Mir et Miguel Oliveira. Le pilote français a notamment profité de la chute de Francesco Bagniaia pour s’échapper. Il est plus que jamais en tête du championnat du monde.

Quelle performance de Fabio Quartararo ! Habitué aux pole positions mais pas forcément aux victoires, le pilote français a magnifiquement remporté le Grand Prix d’Italie, sur le circuit du Mugello, ce dimanche ! Le Niçois de 22 ans, touché par le décès de son ami francophone Jason Dupasquier à qui il a rendu hommage en brandissant un drapeau suisse à l’arrivée, a signé sa troisième victoire de la saison, la sixième de sa carrière, au terme d’une course très bien maîtrisée. Parti en pole pour la quatrième course de suite, Quartararo s’est fait doubler par Francesco Bagnaia (Ducati), son rival au championnat, dès le premier virage mais est resté très proche de lui. Si bien qu’à force de subir la pression du Français, l’Italien a craqué dès le deuxième tour et a chuté !

Belle bataille entre Quartararo et Zarco

Quartararo a alors repris la tête, juste devant son compatriote Johann Zarco. Les deux Français se sont ensuite livré une magnifique bataille pendant quelques tours, le pilote Yamaha prenant l’avantage sur les parties tournantes et le pilote Ducati, plus rapide de 10km/h, dans les lignes droites. Mais au fil des tours, Quartararo a pris de plus en plus d’avance et s’est retrouvé seul devant, des conditions qu’il adore. Il s’est finalement imposé avec deux secondes et demie d’avance sur Miguel Oliveira, qui a réussi un départ canon en passant de la septième à la troisième place en quelques mètres, et trois secondes sur le champion du monde Joan Mir. Et Zarco dans tout ça ? Le pilote français n’a pas pu résister à Oliveira et Mir, qui l’ont attaqué à huit tours de la fin. Au total, cinq pilotes n’ont pas pu finir ce Grand Prix, dont Marc Marquez, victime d’une chute dès le deuxième tour et qui peine à revenir à son niveau.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page