Politiques

Policière attaquée à La Chapelle-sur-Erdre, politique carcérale… Le “8h30 franceinfo” de Frédéric Péchenard

Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France et ancien directeur de la police nationale, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 29 mai 2021.
Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France et ancien directeur de la police nationale, était l’invité du “8h30 franceinfo”, dimanche 29 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains (LR) de la région Île-de-France, tête de liste “Libres !” à Paris pour les régionales, et ancien directeur de la Police nationale, était l’invité du “8h30 franceinfo”, dimanche 29 mai 2021. Policière attaquée à La Chapelle-sur-Erdre, politique carcérale… Il répond aux questions de Jean-Jérôme Bertolus et Ersin Leibowitch.

Sécurité : il faut “surveiller les hôpitaux psychiatriques”

Il faut “surveiller les hôpitaux psychiatriques”, réclame Frédéric Péchenard, tête de liste “Libres !” à Paris pour les régionales, deux jours après l’attaque au couteau contre une fonctionnaire de police à La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes. “Il y a trop de ‘fous’ dans les prisons, ces gens-là devraient être traités dans les hôpitaux psychiatriques”, ajoute l’ancien patron de la Police nationale. Selon lui, rapprocher les services antiterroristes et les services de santé est “une piste parmi d’autres”.

“Le renseignement est fondamental parce qu’il faut être capable de prévoir que quelqu’un va passer à l’acte. Qu’on surveille les prisons, c’est une nécessité, qu’on surveille l’immigration, une nécessité, mais qu’on surveille les hôpitaux psychiatriques, ça ne me paraît pas choquant non plus”, poursuit Frédéric Péchenard.

Prisons : “Pour le garde des Sceaux, la sanction est un gros mot”

“Je pense au garde des Sceaux (Eric Dupond-Moretti), mais je pense surtout à ses prédécesseurs, Mesdames Taubira et Belloubet, pour qui finalement, la sanction, c’est un gros mot, et la prison, c’est le mal. C’est quelque chose que je ne partage pas”, déclare Frédéric Péchenard. “Toute ma vie de policier, j’ai entendu dire que les policiers arrêtent, et que les magistrats relâchent, c’est faux. Les policiers arrêtent, les magistrats condamnent”, affirme-t-il.

“Je pense qu’il fait tout, aujourd’hui, pour faire en sorte qu’il y ait de moins en moins de personnes incarcérées”, poursuit l’ancien patron de la Police nationale. “Je ne suis pas un fanatique de la prison à tous crins, mais je suis persuadé que si on veut faire baisser la délinquance et la violence dans notre pays, il faut une réponse systématique et rapide”, poursuit-il.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du dimanche 29 mai 2021 :


>> Régionales 2021 en Ile-de-France : toutes les listes et les programmes des candidats

>> Elections régionales 2021 : qui sont les candidats dans votre région ?

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page