Economie

ce qu’il faut savoir pour remplir sa première déclaration de revenus

Si vous étiez rattaché en 2020 au foyer fiscal de vos parents, vous avez dû recevoir un courrier avec vos identifiants de connexion et un flashcode pour vous connecter par smartphone.

La fin de la période durant laquelle il faut déclarer ses revenus approche. Si la date limite est déjà passée pour la déclaration papier et pour les déclarations en ligne dans les départements 01 à 19, il reste quelques jours pour déclarer en ligne dans les autres départements, jusqu’au 1er ou jusqu’au 8 juin, selon les cas.

C’est votre première fois ? Evitez surtout de vous y prendre à la dernière minute car vous ne trouverez pas forcément tout de suite les réponses aux questions que vous vous poserez face à toutes ces cases à remplir.

Quand faut-il déposer sa première déclaration ?

En principe, dès l’année suivant celle de vos 18 ans. Vous pouvez néanmoins – mais ce n’est pas obligatoire – continuer à être rattaché au foyer fiscal de vos parents jusqu’à l’année de vos 22 ans, ou celle de vos 26 ans si vous êtes étudiant, même si vous ne vivez plus chez eux.

Lire aussi Déclaration de revenus : faut-il rattacher son enfant majeur à son foyer fiscal ?

Le rattachement n’est toutefois pas toujours la meilleure solution, même si vous êtes toujours étudiant et n’avez pas d’autres revenus imposables que l’aide apportée par vos parents : vous pouvez avoir intérêt à déposer votre propre déclaration pour bénéficier de certaines prestations sociales versées sous conditions de ressources et/ou de l’exonération de taxe d’habitation, si vous avez votre propre logement.

Comment accéder à son espace en ligne ?

Si vous étiez rattaché en 2020 au foyer fiscal de vos parents, vous avez dû recevoir un courrier de l’administration fiscale avec vos identifiants de connexion (numéro fiscal et numéro de télédéclarant) et un flashcode pour vous connecter sur smartphone. Si vous ne le trouvez plus, vous pouvez vous connecter en utilisant France Connect (avec les codes qui vous servent sur le site de l’Assurance-maladie, de La Poste, etc.) : vous serez automatiquement reconnu.

Dernière possibilité : demander votre numéro fiscal en ligne en cliquant sur la rubrique « Contact » en bas de la page d’accueil du site Impots.gouv.fr puis sur « Vous êtes particulier » « Votre demande concerne l’accès à votre espace particulier » et « Je n’ai pas de numéro fiscal ».

Lire aussi Impôts : pourquoi les habitants de Bourg-en-Bresse ou de Laon déclarent-ils toujours avant les autres ?

Pour créer votre compte, il faudra choisir un mot de passe et saisir un revenu fiscal de référence égal à « 0 ». Vous pourrez ensuite accéder au service de déclaration en ligne.

Comment déclarer ses salaires, boulots d’été compris ?

En principe, il faut déclarer tous les revenus perçus en 2020 : salaires, pensions alimentaires versées par vos parents, bénéfices professionnels si vous exercez une profession non salariée…

Pour les salaires, le montant prérempli par le fisc correspond au net imposable. Attention, cette somme est différente du montant net qui vous a été versé. Pour reconstituer le net imposable en partant du montant perçu, il faut ajouter, le cas échéant, les retenues à la source prélevées sur vos salaires et le montant de la CSG non déductible.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Bitcoins : que faut-il déclarer aux impôts ?

Assurez-vous que le montant des retenues à la source prélevées sur vos salaires est bien pré-imprimé sur votre déclaration, et qu’il est exact. A défaut, corrigez les montants indiqués.

Vous étiez étudiant l’an dernier et étiez âgé de 25 ans au plus au 1er janvier 2020 ? Si vous avez travaillé en parallèle de vos études, y compris durant les vacances, ces jobs étudiants sont exonérés jusqu’à 4 618 euros.

Quid des stages et de l’apprentissage ?

Si vous avez effectué un stage en entreprise ou perçu un salaire dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, les sommes perçues sont exonérées à hauteur de 18 473 euros. Cette exonération est cumulable avec celle des jobs d’étudiants, si vous avez effectué un stage obligatoire en entreprise dans le cadre de votre cursus et occupé un emploi salarié en plus de vos études.

En ligne, il faut indiquer la totalité perçue et cocher la case « apprenti/stagiaire » et/ou « étudiant » : les exonérations s’appliqueront automatiquement.

Faut-il déclarer l’aide des parents, les bourses, les aides au logement ?

Si vos parents vous ont versé régulièrement de l’argent ou ont payé certains frais à votre place (frais de santé, de scolarité) ou si vous avez habité chez eux, ils peuvent déduire l’aide apportée dans la limite de 5 959 euros. De votre côté, vous devez déclarer cette somme en tant que pension alimentaire.

Si vos parents sont séparés et que chacun d’eux vous a donné un coup de pouce, l’aide est imposable dans la limite de 11 918 euros (5 959 euros pour chaque parent). Si vos parents vous ont versé plus, vous n’avez pas à le déclarer.

Vous n’avez pas non plus à mentionner les allocations logement perçues, les bourses d’études accordées sur des critères sociaux ainsi que les indemnités versées dans le cadre d’une mission de service civique, d’un volontariat international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA) – quels que soient la durée de la mission et le montant de l’indemnité.

Comment obtenir une réduction ou un crédit d’impôt ?

Si vous avez engagé des dépenses qui permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt, vous devez les mentionner sur votre déclaration. Le fisc se chargera de calculer votre réduction. Vous n’avez aucun justificatif à fournir, mais gardez-les précieusement, au cas où on vous les réclamerait.

Les dons consentis à une association doivent être déclarés en complétant la case 7UF dans la limite de 1 000 euros, si vous avez donné de l’argent à des associations venant en aide aux personnes en difficulté (« dons Coluche »). Les autres types de dons, y compris les sommes versées à un parti politique et les « dons Coluche » qui dépassent la limite de 1 000 euros, doivent être reportés case 7UF.

Lire aussi Dons : des Français durablement plus généreux après la crise sanitaire ?

Si vous avez adhéré à un syndicat représentatif de salariés, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, si vous n’avez pas opté pour la déduction de vos frais réels : indiquez le montant des cotisations versées sur la déclaration 2042 RICI (case 7 AC).

Que faire en cas d’erreur ?

Si vous vous êtes trompé, vous pouvez corriger votre déclaration jusqu’au 1er juin (zone 2) ou jusqu’au 8 juin (zone 3). Après la réception de votre avis d’imposition, si vous constatez encore une erreur ou un oubli, vous aurez la possibilité de corriger votre déclaration, sur un service de télé-correction accessible depuis votre espace particulier. Comme les années précédentes, ce service devrait être ouvert jusqu’en décembre.

Quand les avis d’imposition seront-ils disponibles ?

Votre avis d’imposition sera disponible dans votre espace particulier entre le 26 juillet et le 6 août. Vous serez averti par courriel. Si l’impôt à payer est égal au montant des retenues à la source effectuées sur vos salaires en 2020, vous n’aurez rien de plus à payer.

Si à l’inverse, les montants prélevés à la source en 2020 n’étaient pas suffisants, vous aurez un reliquat à payer à l’automne 2021, prélevé directement sur votre compte bancaire. Si la somme à payer est inférieure ou égale à 300 euros, elle sera prélevée en une seule fois fin septembre. Sinon, elle sera prélevée en quatre fois de septembre à décembre.

Notre dossier sur la déclaration de revenus

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page