People

Neymar : Une accusation de fellation forcée à l’origine de la fin de son partenariat avec Nike

Neymar est replongé dans l’affaire de viol qui avait secoué la planète football. Le divorce entre le joueur du Paris Saint Germain et Nike aurait été causé, selon Nike, par le fait que le brésilien aurait refusé de coopérer à une enquête, après qu’une employée de la marque de sport l’a accusé d’agression sexuelle. “Nike a mis fin à son partenariat avec le sportif parce qu’il a refusé de coopérer dans une enquête de bonne foi sur des allégations crédibles d’actes répréhensibles formulées par une employée” a déclaré l’entreprise à l’AFP. Des allégations, vivement démenties par le père du célèbre attaquant du PSG, dont l’image est encore écornée.

S’appuyant sur des témoignages et documents, le Wall Street Journal rapporte que cette employée a fait savoir à des amis, ainsi qu’à des collègues, que Neymar aurait essayé de la forcer à pratiquer une fellation en 2016, alors qu’elle se trouvait dans sa chambre d’hôtel à New York, où elle travaillait à la coordination et à la logistique d’un évènement promotionnel.

Nike n’a pas contacté la justice avant 2019, année où le groupe a engagé des avocats pour mener une enquête, quand l’employée a souhaité poursuivre cette affaire. Cette année-là, Neymar avait été accusé de viol par une autre femme à Paris. Ce qu’il avait rejeté avec véhémence et l’affaire avait finalement été abandonnée. A l’époque, Nike avait exprimé sa “profonde préoccupation“, avant d’assurer le joueur de son soutien une fois le dossier refermé par la police brésilienne faute de preuve.

La porte-parole du joueur a assuré dans un communiqué que “Neymar Jr se défendra vigoureusement contre ces attaques sans fondement au cas où une quelconque allégation serait présentée, ce qui n’est pas arrivé jusqu’à présent“. Et elle a aussi affirmé que les deux parties s’étaient séparées pour des raisons commerciales, alors qu’elles étaient en pourparlers depuis 2019. “Il est très étrange qu’une affaire censée s’être produite en 2016, avec des allégations proférées par une employée de Nike, n’ait été révélée qu’à ce moment-là“, a-t-elle argué.

Lorsque Nike a prématurément rompu son contrat de sponsoring le liant au Brésilien fin août 2020, après treize ans de collaboration, aucune raison n’avait été donnée.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page