Politiques

les étiquettes de razzia de Najat Vallaud-Belkacem ciblées par des tags xénophobes

“Une plainte sera déposée”, écrit la section du Parti socialiste de Bron.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Les affiches électorales de Najat Vallaud-Belkacem, candidate socialiste à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ont été recouvertes de tags xénophobes à Bron (Rhône), rapporte la section du Parti socialiste locale jeudi 27 mai. “Depuis de nombreuses semaines, les affiches électorales et le mobilier urbain est régulièrement dégradé et des insultes mentionnées. Une étape supplémentaire a été franchie avec les propos xénophobes et haineux dans la journée du 25 mai”, dénonce-t-elle dans un communiqué. “Une plainte sera déposée”, ajoute la section socialiste de Bron. 

Les insultes ont fait réagir. Le maire Les Républicains de la ville, Jérémie Bréaud, a condamné “avec la plus grande fermeté” ces actes. “A Bron, il n’y pas et il n’y aura jamais de place pour la xénophobie, l’antisémitisme ou toute autre forme de haine”, a-t-il dénoncé, cité par Le Progrès. “Notre région mérite un débat respectueux. Je condamne fermement cet acte xénophobe”, a écrit Laurent Wauquiez, candidat LR sortant.

De son côté, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée sur Twitter : “Je salue et remercie les candidats, ainsi que leurs soutiens, qui ont condamné les injures racistes, xénophobes et diffamatoires dont notre campagne ‘Alternative’ a été la cible”, a-t-elle répondu.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page