Crypto

CAC 40 : En hausse de 15 % depuis le début de l’année

Après une année 2020 marquée par l’effondrement de l’indice en mars (-35 % en quelques jours) et une folle reprise marquée par deux phases haussières, la tendance reste positive depuis le début de l’année pour l’indice CAC 40. Un indice qui a même atteint des niveaux jamais atteint depuis les années 2000. Alors, qu’attendre de cette reprise rapide ? Est-ce que celle-ci sera durable ? C’est à ces deux questions que nous allons tenter d’apporter des éclaircissements.

Le CAC 40 en Quelques Chiffres

L’indice boursier français le plus célèbre affiche une hausse impressionnante depuis de nombreuses semaines. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, qui reprend son évolution sur les 12 derniers mois.

Le CAC 40 en Quelques Chiffres 

Sur ce graphique, deux phénomènes sont particulièrement visibles. Premièrement, la forte reprise amorcée au mois de novembre dernier. Une explosion du CAC 40 qui faisait alors écho aux annonces de découverte d’un vaccin contre la covid-19. En l’espace d’un mois, l’indice boursier croit alors de 22 %. Avec plus de 1 000 points engrangés sur ces 30 jours. Du jamais vu depuis la création du CAC en 1987.

Le second phénomène est visible depuis février 2021. Avec une hausse constante mais continue de l’indice boursier. Une hausse qui pourrait perdurer dans les semaines à venir. A moins que les craintes inflationnistes ne viennent prendre le dessus et modifier le sentiment de marché.

La Crainte de l’Inflation Pourrait Stopper la Hausse

Sur ce point, les marchés redoutent que l’inflation soit de nature à influencer la politique monétaire des banques centrales. Un changement de cap qui pourrait alors avoir des répercussions directes sur le marché des actions. Les politiques accommodantes des banques centrales ont pour effet de permettre un afflux monétaire sur les marchés financiers. D’autre part, ces politiques se traduisent également par une baisse des rendements obligataires, en raison d’une politique de taux très bas.

Si les taux venaient à remonter, cela aurait une influence négative sur le cours des actions. Pour Fabio Panetta, membre du conseil d’administration de la Banque centrale européenne, il serait “prématuré de retirer les mesures de relance“, l’inflation ne semblant montrer aucun signe d’une quelconque accélération.

Sur ce mois de mai, les volumes d’échanges sur le CAC semblent être au plus bas. Pour certains analystes, le marché attend surtout les données inflationnistes, que ce soit en Europe mais aussi aux Etats-Unis. L’indice PCE américain est d’ailleurs la prochaine cible à surveiller. La publication de chiffres plus élevés que les prévisions pourrait à coup sur créer des mouvements d’ampleur sur les marchés. Et même sur l’indice français CAC 40.

Qu’Attendre pour la Suite de l’Année ?

Depuis deux semaines, l’indice enchaîne avec une parfaite alternance, les séances baissières et haussières. Le mois de mai est également connu pour être historiquement assez plat en terme d’échanges.

Sur ces derniers jours, les outils de l’analyse technique suggèrent une perte de la tendance haussière. L’indice pourrait entrer dans une phase de consolidation, après de longues semaines de tendance haussière. A court terme, la tendance semble rester haussière.

A moyen terme, le nouveau plus haut significatif enregistré dans la journée tendrait à laisser croire au prolongement de cette tendance haussière sur une perspective plus longue. Il faudra alors surveiller en priorité si ce point le plus haut est rapidement dépassé.

Quid des Variables Macro-Economiques à Surveiller ?

Quid des Variables Macro-Economiques à Surveiller ?

Sur le plan macroéconomique, quelques variables pourraient donner une meilleure grille de lecture sur le CAC 40. Dans la journée, les chiffres sur les commandes de biens durables aux Etats-Unis devraient être publiés. Un paramètre qui pourrait donner le la à la prochaine phase du CAC 40. Mais c’est surtout l’évaluation du PIB américain pour le premier trimestre 2021 qui pourrait lui aussi avoir des répercussions sur l’indice. Que ce soit à Paris pour le CAC 40 mais aussi sur l’ensemble des plus grandes bourses mondiales.

D’autres variables comme le niveau de chômage via le nombre d’inscriptions hebdomadaires seront aussi à suivre. Les promesses de vente de logements outre Atlantique seront également scrutés attentivement par les marchés.

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page