Sports

Top 14: L’UBB en force

Alors que Montpellier a envoyé sa jeune garde dans la foulée de la victoire de Challenge Cup, Bordeaux-Bègles s’est offert mardi un très net succès bonifié (57-9) et n’est plus qu’à un point de sa première qualification en phase finale du Top 14.

Bordeaux-Bègles y est presque ! Alors que le club girondin n’a jamais connu l’excitation d’une phase finale du Top 14, les joueurs de Christophe Urios ont fait un pas quasiment décisif à l’occasion de la réception de Montpellier ce mardi dans un match en retard de la 22eme journée du Top 14. Toutefois, cinq jours après son triomphe en Challenge Cup, le MHR a comme fait une fleur aux Girondins en alignant une équipe très largement remaniée et rajeunie dans un calendrier de fin de saison démentiel.

Des Cistes qui auront résisté un quart d’heure avec toutefois une indiscipline notable qui a offert à Matthieu Jalibert trois occasions de faire apprécier la précision de son pied, pour deux réussites. Louis Foursans-Bourdette n’a pas été en reste avec un réussite à la 7eme minute pour maintenir Montpellier dans le match. Mais, à force de pousser l’UBB a fini par trouver des failles. Nathanaël Hulleu puis Santiago Cordero en cinq minutes ont permis au club girondin de prendre ses aises, avec une nouvelle pénalité montpelliéraine entre les deux. En bout de ligne, l’ailier droit de l’UBB a inscrit le premier essai avant que son pendant du côté gauche ne lui réponde en sortie d’un ballon porté en profitant d’un surnombre bien géré.

Bordeaux-Bègles tout en puissance

Le duel de buteurs a repris avec une réalisation de chaque côté mais les Bordelais ont fini le premier acte à quatorze, Jandré Marais écopant d’un carton jaune pour un plaquage plus que limite sur Jules Danglot. Une première mi-temps qui a également vu le MHR perdre sur blessure son pilier droit Yannick Arroyo, visiblement touché à un genou sur une mêlée effondrée peu avant la demi-heure de jeu. Entré en jeu à sa place, Antoine Guillamon a quitté la pelouse peu avant la mi-temps sur carton jaune pour avoir effondré un maul de manière volontaire.

Sur cette pénalité, l’UBB a choisi la touche et, profitant d’un pack plus puissant, a forcé le passage sur un ballon porté pour inscrire l’essai ouvrant la porte du bonus par l’intermédiaire de Maxime Lamothe. A la mi-temps, les joueurs de Christophe Urios restaient méfiants car une équipe montpelliéraine aussi rajeunie avait causé bien des tracas au Stade Français Paris il y a quelques semaines. Ils n’avaient pourtant pas de raisons de l’être. En effet, les joueurs de Philippe Saint-André, malgré toute leur bonne volonté, ne sont pas parvenus à inscrire le moindre point durant les 40 dernières minutes. Les neuf points récupérés au pied par Louis Foursans-Bourdette restant leur total jusqu’au coup de sifflet final.

Encore un point pour l’UBB…

Ce qui n’a pas empêché l’UBB de continuer à envoyer du jeu devant un maigre mais enthousiaste public composé de partenaires du club. Cinq minutes après la pause, la même cause a provoqué la même punition. En effet, Maxime Lamothe a profité d’un nouveau ballon porté girondin pour aller aplatir son deuxième essai personnel. Les vagues se sont alors intensifiées et, trois minutes plus tard, c’est Santiago Cordero qui y est allé de son doublé. L’Argentin a profité d’une action initiée par Matthieu Jalibert et Romain Buros pour aller à l’essai.

A nouveau réduits à quatorze à cause du carton jaune reçu par leur capitaine Martin Devergie pour accumulation de fautes, les Montpellierains ont résisté avant de craquer peu après l’heure de jeu. Entré en jeu dix minutes plus tôt, Yann Lesgourgues a été bien servi en sorti de touche pour aplatir sous ls poteaux le sixième essai de son équipe. Thierry Paiva, en conclusion d’une longue séquence de jeu au près, puis Ben Botica en sortie de mêlée, sont venus parachever le festival offensif girondin.

Avec ces huit essais, Bordeaux-Bègles s’impose très nettement (57-9) et revient à hauteur de La Rochelle, à un point de Toulouse. De plus, l’UBB n’a plus besoin que d’un point en deux journées pour être assuré de sa place en phase finale, ce qui serait une première.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page