Sports

Lidl Starligue: Chambéry accroche le PSG

Chambéry a réalisé un petit exploit en résistant au PSG pour arracher le match nul. Après sept victoires de suite, Nantes s’est incliné à domicile face à Saint-Raphaël quand Aix, vainqueur d’Istres, reprend la quatrième place du championnat.

Le PSG n’est plus aussi impérial en Lidl Starligue. Un mois après avoir concédé face à Nantes sa première défaite de la saison en championnat, le club de la capitale a été accroché sur le parquet de Chambéry. Une rencontre que les Savoyards, sous l’impulsion de Benjamin Richert (7 buts sur 8 tirs) ont démarré très fort, prenant trois buts d’avance après cinq minutes de jeu. Ballotté, le PSG a toutefois su se reprendre pour recoller au score six minutes plus tard. Le bras de fer s’est poursuivi jusqu’aux cinq minutes avant la pause. Grâce notamment à Luc Steins (4 buts sur 5 tirs), le club de la capitale a fini le premier acte par un 3-0 pour compter quatre longueurs d’avance au moment de retrouver le vestiaire. Un avantage que les coéqupiers de Mikkel Hansen (6 buts sur 7 tirs) ont même poussé à six longueurs d’entrée de deuxième mi-temps avant qu’un fait de jeu ne vienne gripper la machine. Sur un contre-attaque chambérienne et en l’absence de gardien, Luc Steins a fait un arrêt dans la zone mais les arbitres ont décidé, à tort de siffler jet de sept mètres pour passage en zone du Néerlandais, converti par Arthur Anquetil (4 buts sur 4 tirs). A partir de là, les Parisiens sont comme sortis du match et ont buté sur Nikola Portner (10 arrêts à 24% d’efficacité). Le résultat a été un 5-0 qui a totalement relancé Chambéry. Dans une fin de match tendue marquée par le carton rouge contre Dylan Nahi (2 buts sur 3 tirs), les Savoyards arrachent le nul (32-32) et font perdre un troisième point au PSG cette saison.

Fin de série pour Nantes, Aix à nouveau quatrième

Sur le podium, Nantes a également réalisé une contre-performance à l’occasion de la réception de Saint-Raphaël. Il faut dire que les Varois ont démarré fort dans l’aspiration de leur serial buteur Raphaël Caucheteux (10 buts sur 12 tirs) avec un 3-0 en moins de deux minutes. Un mauvais départ que les joueurs d’Alberto Entrerrios n’ont jamais été en mesure d’effacer durant la première mi-temps. Les Raphaëlois ont fait de bout en bout la course en tête avec quatre buts d’avance à la pause. Mais, à force d’insister, Nantes a fini par recoller à un peu plus d’un quart d’heure de la fin de la rencontre par l’intermédiaire de Valero Rivera (3 buts sur 4 tirs). Ce à quoi le SRVHB a répondu par un écart de deux buts creusé de nouveau à l’entame des dix dernières minutes. Les Varois se sont alors envolés au tableau d’affichage pour s’imposer de cinq buts (27-32), mettant ainsi un terme à la série de sept victoires consécutives en championnat du « H ». Aix, pour sa part, a répondu à Nîmes. Alors que l’USAM s’était installé à la quatrième place au bénéfice de son succès à Cesson-Rennes ce mardi, le PAUC a répondu à l’occasion de la réception d’Istres. Ce sont pourtant les Provençaux, portés par Hichem Daoud (7 buts sur 11 tirs) et Nicolas Boschi (6 buts sur 12 tirs) qui ont très tôt pris l’ascendant pour mener de cinq buts au quart d’heure de jeu. Mais les Aixois ont patiemment fait leur retard pour ne pointer qu’à deux buts à la pause. Ce n’est qu’à dix minutes du terme de la rencontre que les coéquipiers de Matthieu Ong (7 buts sur 7 tirs) on su recoller avant de terminer plus fort le match avec une victoire de quatre buts (34-30) qui leur permet de repasser devant Nîmes. Pour Istres, après deux victoires de suite, cette défaite est un coup d’arrêt dans la course au maintien.

Dunkerque enfonce Ivry, Créteil se rapproche du maintien

En bas de tableau, la situation ne s’arrange pas pour Ivry. A l’occasion de son déplacement à Dunkerque, le club francilien a concédé une troisième défaite de suite qui ne lui permet pas d’envisager une sortie de la zone de relégation. L’USDK a immédiatement pris le contrôle de la rencontre, prenant quatre longueurs d’avance peu avant le quart d’heure de jeu. Un avantage que les Nordistes, emmenés par Dylan Tossin (5 buts sur 5 tirs) et Tom Pelayo (5 buts sur 8 tirs), ont su conserver tout au long d’un premier acte conclu avec une marge de cinq buts. Malgré Antonin Mohamed (6 buts sur 9 tirs), Ivry n’a jamais su revenir dans la rencontre et a vu l’écart atteindre la barre des dix buts à un peu moins de sept minutes du terme du match. A final, c’est avec treize longueurs que Dunkerque s’impose (33-20) pour une deuxième victoire de suite. Ivry, pour sa part, reste premier relégable, à trois points de Cesson-Rennes. Le maintien, Créteil commence à y croire. Les Cristoliens ont signé une deuxième victoire de suite lors de la réception de Limoges. Ce sont pourtant les Limougeauds qui ont fait la course en tête lors du début de la rencontre mais n’ont pris plus d’un but d’avance qu’au quart d’heure de jeu grâce à Dragan Gajic (9 buts sur 10 tirs). Une fin de première période réussie a permis à Créteil de revenir à hauteur à la pause. Dès le retour sur le parquet, les coéquipiers de Boïba Sissoko (9 buts sur 11 tirs) ont pris les commandes pour très vite prendre trois buts d’avance. Un ascendant que les Franciliens ont su conserver pour aller chercher un succès de trois longueurs (34-31) pour prendre quatre points d’avance sur Ivry avec cinq matchs encore à jouer.

HANDBALL – LIDL STARLIGUE / MATCHS EN RETARD
Mercredi 26 mai 2021

15eme journée
Chambéry – PSG : 32-32

21eme journée
Dunkerque – Ivry : 33-30
Nantes – Saint-Raphaël : 27-32
Aix – Istres : 34-30

24eme journée
Créteil – Limoges : 34-31


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page