Acceuil

Les Syriens votent à l’élection présidentielle “ sans événement ” qui sera remportée par Assad

En 2014, Assad a obtenu 88,7% des voix lors d’une élection qui a eu lieu dans des parties du pays contrôlées par le gouvernement. À l’époque, des groupes d’opposition dirigeaient de larges pans de la Syrie – les forces d’Assad ont depuis arraché le contrôle de la majeure partie de ce territoire. La Turquie contrôle certains territoires dans le nord-ouest du pays et l’armée américaine est présente dans le nord-est du pays.
Des centaines de milliers de personnes sont mortes dans la guerre en Syrie et des millions ont été déplacées. Assad est accusé d’avoir lancé au moins trois attaques chimiques majeures sur les civils dans les zones contrôlées par l’opposition depuis 2013. Le gouvernement syrien nie les allégations de crimes de guerre et d’utilisation d’armes chimiques. Il rejette également les critiques de son processus électoral.

Deux personnes relativement inconnues se présentent apparemment contre Assad lors de cette élection: l’ancien vice-cabinet Abdallah Saloum Abdalla et Mahmoud Ahmed Marei, le chef d’un petit parti d’opposition sanctionné par l’État.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie ont publié une déclaration commune disant que le sondage “ne sera ni libre ni équitable”.

Les pays ont déclaré que des élections libres et équitables devraient être organisées sous la supervision de l’ONU et que tous les Syriens devraient être autorisés à participer dans un environnement sûr et neutre, y compris les personnes déplacées à l’intérieur du pays, les réfugiés et les membres de la diaspora.

<< Sans ces éléments, cette élection frauduleuse ne représente aucun progrès vers un règlement politique. Nous exhortons la communauté internationale à rejeter sans équivoque cette tentative du régime d'Assad de regagner sa légitimité sans mettre fin à ses graves violations des droits de l'homme et participer de manière significative aux processus politique pour mettre fin au conflit », indique le communiqué.

‘Un non-événement’

Les élections surviennent au milieu d’une chute financière en Syrie qui a fait chuter sa monnaie et que les niveaux de pauvreté ont grimpé à près de 90%. Le prix de la nourriture a grimpé en flèche et la plupart des Syriens peuvent à peine se payer des produits de base.

La victoire attendue d’Assad, malgré la crise économique, a ouvert l’élection à la moquerie des experts et des militants.

“La communauté internationale devrait traiter cela comme un non-événement. Cela ne change absolument pas les conditions économiques sur le terrain. Cela ne change pas les conditions politiques sur le terrain. Les Syriens sont tout aussi opprimés. Ils seront tout aussi opprimés jeudi qu’ils Il n’y a absolument rien qui a changé ou qui changera dans leur vie », a déclaré Jomana Qaddour, chef du portefeuille de la Syrie et chercheur principal non-résident au Conseil de l’Atlantique.

“Le régime d’Assad et ses alliés veulent continuer à affirmer qu’ils ne bougeront pas d’un pouce malgré tout ce que le pays a traversé au cours des dix dernières années, malgré le fait qu’ils essaient de maintenir le pays en vie économiquement”, a-t-elle ajouté. . “Ils sont toujours catégoriques sur le fait de ne rien changer.”

Un groupe de manifestants protestent contre les élections à Jarablus, en Syrie, le 24 mai.
Des militants comme Wafa Ali Mustafa, dont le père était détenu il y a huit ans et n’a pas été entendu depuis, dit que la peur des répercussions de la dictature d’Assad a propulsé beaucoup dans les urnes.

“Les Syriens à l’intérieur … savent très bien ce qui arrive à ceux qui disent non. C’est arrivé à mon père et c’est arrivé à d’autres. Alors, qui ose dire non?” dit Mustafa.

«Tout le monde sait que ce n’est pas grave s’ils votent ou non», a-t-elle déclaré. “Le résultat est déjà connu de tout le monde. Mais ils ont encore besoin (de l’élection) d’utiliser les gens pour faire partie de ce jeu idiot.”


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page