Politiques

“Le député de monsieur Macron n’a pas daigné venir” à la marche blanche, dénonce le maire RN de la commune


“Il y avait beaucoup d’émotion” et “beaucoup de colère” à la marche blanche qui a réuni plusieurs centaines de personnes venues rendre hommage à la femme tuée dimanche par son compagnon à Hayange, explique ce mercredi à franceinfo le maire RN de la commune Fabien Engelmann. “Malheureusement, il y avait un grand absent”, selon lui : “le député de onsieur Macron, Brahim Hammouche, élu de la circonscription, n’a pas daigné venir”. “C’est au gouvernement d’agir, ainsi qu’aux députés qui votent les lois à l’Assemblée nationale, pour renforcer la sécurité dans les petites communes. Nous sommes abandonnés par les pouvoirs publics.”

franceinfo : Il y avait beaucoup d’émotion à la marche blanche aujourd’hui ?

Fabien Engelmann : Il y avait beaucoup d’émotion, mais également beaucoup de colère face à ce laxisme de la justice. Ce multirécidiviste peut avoir un aménagement de peine concernant sa condamnation, tout cela est parfaitement inacceptable. Il y avait également beaucoup d’élus de tous bords politiques ce soir, mais malheureusement un grand absent : le député de Monsieur Macron, Brahim Hammouche, élu de la circonscription, qui n’a pas daigné venir à ce rassemblement et qui n’a même pas daigné me contacter pour essayer de trouver une solution pour nous apporter une aide ou une écoute par rapport à ce gouvernement. Ça a choqué beaucoup de monde ce soir.

“Nous sommes abandonnés par les pouvoirs publics.”

Fabien Engelmann

à franceinfo

Qu’attendez-vous de la mission d’inspection lancée aujourd’hui par le gouvernement ?

Laissons faire l’enquête mais je crois qu’on aurait dû être beaucoup plus réactif sur ce sujet. J’ai été reçu ce mercredi matin par le sous-préfet de Thionville pour parler de ce drame. On attend. On espère avoir des actes. On espère avoir une réouverture de notre commissariat la nuit. On espère avoir un renfort des policiers nationaux dans le secteur. Si c’est uniquement pour faire parler et avoir un effet d’annonce et de communication qui n’apporte rien à la population, ça ne servira malheureusement à pas grand chose. Encore une fois, on n’a pas reçu le moindre appel ni d’un membre du gouvernement, ni du député LREM du secteur. On aurait souhaité au moins avoir un soutien plus fort et nous ne l’avons malheureusement pas eu.

À votre niveau, quel soutien peut apporter la commune à la famille de cette jeune femme décédée ?

Concrètement, ce que nous pouvons faire avec le CCAS pour aider cette famille et cette grand-mère qui était avec nous ce soir lors du rassemblement et qui touche une petite retraite, c’est de prendre en charge la moitié des obsèques et les pompes funèbres offiront le reste. J’estime que cette jeune femme de 22 ans doit avoir des obsèques dignes. Après, malheureusement, vous savez que les maires n’ont pas la baguette magique. C’est aussi au gouvernement d’agir, ainsi qu’aux députés qui votent les lois à l’Assemblée nationale, pour renforcer la sécurité dans les petites communes. Vous savez, Hayange a beaucoup perdu. Le tribunal a fermé, les urgences ont fermé, la trésorerie est centralisée dans les grandes communes. Nous sommes abandonnés par les pouvoirs publics.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page