People

Anne Sinclair amoureuse de Pierre Nora : “Il m’a sauvé la vie”, tendres déclarations


Anne Sinclair l’avoue : elle était “dans le déni” lorsque sa relation avec Dominique Strauss-Kahn a dégénéré. Dans une interview à ELLE à l’occasion de la sortie de son livre Passé Composé (ed. Grasset), la journaliste explique comment elle a réussi à s’en sortir après le scandale du Sofitel, les autres affaires et la médiatisation.

J’étais dans la bataille, je pensais juste à sauter barrière après barrière. Et je n’avais pas de raison de ne pas le croire. Je pense que j’ai compté pour lui, mais j’étais au bout. Nous n’avons jamais eu d’explication de fond“, détaille Anne Sinclair auprès du mensuel. Reprendre sa vie a été un objectif et se concentrer sur l’essentiel aussi : voilà ce qui a permis à l’écrivaine de se reconstruire. “La reprise professionnelle, l’écriture de livres, l’amour de mes enfants, voir grandir mes petits-enfants, la continuation de mes relations avec mes beaux-enfants“, énumère-t-elle.

Sa rencontre avec l’historien français Pierre Nora a également été déterminante. “Et puis Pierre qui m’a sauvé la vie. Il avait vécu un deuil lui aussi, on aurait pu se consoler ensemble, faire une fin comme on dit, et bien ça n’a pas été ça. On a eu suffisamment de joie de vivre, d’envie de vivre pour avoir une belle et vraie histoire“, sourit Anne Sinclair, qui avoue ne s’être jamais sentie aussi bien, à 74 ans.

Je suis plus sereine que je ne l’ai jamais été, plus vivante, plus gourmande dans tous les sens du terme. Évidemment avec Pierre, on a sans doute moins de temps devant nous qu’on en a derrière, mais j’ai appris à vivre au présent. Enfin, c’est à moitié vrai… J’ai moins peur de la mort que de la dégradation, je souhaite qu’elle nous soit épargnée à l’un comme l’autre. Disons que j’ai plus de conscience qu’hier dans la finitude des choses“, développe-t-elle. Aujourd’hui, Anne Sinclair regarde son passé avec tranquillité : elle se sent capable de surmonter tous les obstacles. “J’ai connu des deuils, des épreuves, mais comme tout le monde. J’aurais mauvaise grâce à me plaindre. J’ai eu une chance folle dans ma vie !“, affirme-t-elle.

Retrouvez l’interview d’Anne Sinclair en intégralité dans le dernier numéro de ELLE.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page