Femme

A quelle fréquence faut-il (vraiment) laver ses soutiens-gorge, selon les médecins ?

La question vous a forcément déjà traversé l’esprit : quelle est la bonne fréquence pour laver un soutien-gorge ? 

Qu’on se le dise franchement : rares sont celles qui lavent réellement leur soutien-gorge au bout d’une seule utilisation

Bien souvent, elles attendent plusieurs usages effectifs avant de les passer à la machine ; et il n’y a pas de quoi avoir honte. En effet, ce qu’en dit la science va vite les décomplexer !

Voici LA fréquence à laquelle il faut laver son soutien-gorge 

A l’instar du jean, le soutien-gorge est une pièce de notre dressing qui s’avère fragile. Bonnets qui peuvent perdre leur solidité, armatures qui peuvent casser, matières et tissus délicats qui peuvent s’abîmer… 

Ainsi, laver trop fréquemment son soutien-gorge, du moins, beaucoup plus que nécessaire, entraîne une altération rapide de sa qualité

Oui, mais combien de fois faut-il le laver alors ? A cette question, les réponses divergent. Car en réalité, tout dépend de la personne qui le porte… 

En comparant les dires des uns et des autres, la rédaction en conclut que la bonne fréquence est un lavage au bout de deux utilisations ; et on dit bien, deux utilisations, non pas deux jours. Ainsi, si vous portez votre soutien-gorge le lundi, portez-le de nouveau le mercredi, et mettez-le à la machine ce même mercredi soir. On vous explique pourquoi.

Quelques règles élémentaires à respecter pour préserver la qualité du soutien-gorge

Attention : une règle fait l’unanimité chez les experts et doit être suivie au pied de la lettre : il ne faut pas porter le même soutien-gorge deux jours de suite

Pourquoi ? Car le maintien de votre poitrine ne sera plus aussi optimal que lors du premier port. Après premier usage, le tissu qui constitue le soutien-gorge se détend et se distend, la forme des bonnets perd de sa rigidité… 

Résultat des courses : le soutien-gorge ne soutient plus ce qu’il y a à soutenir et il ne fait plus le job. Il faut lui laisser le temps de reprendre sa forme initiale avant de le porter de nouveau ; d’où la nécessité de laisser un jour de repos entre deux utilisations.  

Comment bien laver ses soutiens-gorge ? 

Pour éviter de le soumettre à l’ “agressivité” de la machine à laver, on peut privilégier le lavage à la main

Sinon, si on n’a pas franchement l’envie d’utiliser notre huile de coude pour frotter ledit soutien-gorge, on peut toujours le passer à la machine à laver en programme “soie”. Pour être plus précis, il ne faut pas que le cycle dépasse les 40°C.

Le Dr Louis Teulières, interrogé par nos homologues de Madame Figaro, ajoute également quelques préconisations quant à la lessive : “Il est nécessaire de privilégier des produits extrêmement doux pour laver ses sous-vêtements”. L’intérêt est d’éviter les réactions cutanées allergiques au niveau des armatures du soutien-gorge.

Quelques exceptions

Bien évidemment, cette fréquence ne concerne pas les soutiens-gorge d’allaitement ou le soutiens-gorge et/ou brassières de sport. Les raisons qui l’expliquent : les potentiels écoulements de lait pour les premiers, et la transpiration excessive pour les deuxièmes.

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page