Femme

quelles huiles alimentaires privilégier, selon les nutritionnistes ?

L’atout minceur des huiles alimentaires ne repose pas sur leur potentiel faible apport calorique… En effet, au risque d’en décevoir beaucoup, il n’existe pas d’huile alimentaire moins calorique que les autres ! 

Les huiles alimentaires ont le même apport calorique… Mais sont dotées de multiples vertus minceur !

Les diététiciens-nutritionnistes le martèlent : aucune huile n’est plus grasse que les autres et réciproquement, aucune huile n’est, dans les faits, plus légère que les autres. Toutes sont composées à 100% de matières grasses : leur apport calorique est donc sensiblement similaire. Comptez environ 100 calories pour une cuillère à soupe.

Si certaines personnes, engagées dans un rééquilibrage alimentaire, sont tentées à l’idée de rayer lesdites huiles alimentaires de leurs repas, leur usage culinaire (pour la cuisson, la création de sauces ou vinaigrettes) et leur richesse nutritionnelle les rendent indispensables à notre alimentation ! 

Nul besoin donc d’être aussi radical.e pour atteindre ses objectifs de perte de poids, car certaines huiles sont connues pour comporter des bienfaits favorables au maintien de votre silhouette. 

Effet coupe-faim, lutte contre le mauvais cholestérol, propriétés brûle-graisse : quelles sont les huiles alimentaires à privilégier pour mincir ?

Voici les huiles alimentaires à consommer pour perdre du poids

La rédaction a identifié 5 huiles alimentaires susceptibles de vous aider dans votre démarche de perte de poids. 

Parmi elles, on trouve l’huile d’olive, l’huile de nigelle, l’huile de colza, l’huile de poisson et enfin, l’huile de coco. Toutes présentent des vertus minceur différentes mais complémentaires. 

L’huile d’olive, très populaire, présente d’innombrables atouts nutritionnels. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est considérée comme étant la meilleure huile pour la santé. Parmi ces atouts, on trouve également sa capacité à favoriser le sentiment de satiété

L’huile de nigelle présente également cette propriété : les spécialistes de la nutrition lui reconnaissent une capacité à limiter les envies de grignotages sucrés

  • Les huiles de colza et de coco

L’huile de colza et l’huile de coco ont des propriétés “brûle-graisse”. Tandis l’effet de la première a été spécifiquement prouvée pour la zone abdominale, l’effet de la deuxième est plus global.

Enfin, l’huile de poisson (comme celle de foie de morue) permet de contrecarrer les mauvais effets de la malbouffe sur notre santé.

Bien évidemment, la rédaction Marie France rappelle qu’il est important de consulter un diététicien-nutritionniste pour bien consommer les huiles alimentaires présentées dans l’article sans jamais mettre en danger sa santé. En effet, certaines d’entre elles (l’huile de nigelle, par exemple) sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes, et aux jeunes enfants.

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page