Economie

L’économie allemande a traversé un trou d’air au premier trimestre et attend un rebond

Le produit intérieur brut (PIB) allemand a reculé de janvier à mars et s’est retrouvé « 5 % en dessous de son niveau d’avant la crise », a commenté l’Office fédéral des statistiques.

Rattrapée par la deuxième vague de Covid-19, l’économie allemande a ralenti au début de l’année 2021. La baisse de la consommation des ménages en Allemagne a conduit à un recul de 1,8 % de la croissance au premier trimestre 2021, sur fond de restrictions persistantes contre la pandémie de Covid-19, selon l’Office fédéral des statistiques qui a corrigé à la baisse, mardi 25 mai, sa première estimation.

Après deux trimestres de hausse, le produit intérieur brut (PIB) a de nouveau reculé de janvier à mars et s’est retrouvé « 5 % en dessous de son niveau d’avant la crise », a commenté Destatis, qui avait initialement communiqué un recul de 1,7 point du PIB au premier trimestre.

Le recul du PIB s’explique principalement par la forte baisse de la consommation des ménages allemands, de 5,4 % par rapport au trimestre précédent, tandis que les dépenses de consommation de l’Etat ont progressé de 0,2 %, toujours en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Les exportations ont, elles, augmenté de 1,8 % sur un trimestre, mais bien moins vite que les importations, qui ont progressé de 3,8 %.

Une impulsion positive est venue du côté des investissements dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (+ 1,1 %), tandis que ceux en biens d’équipement ont légèrement reculé de 0,2 % sur un mois.

D’autres facteurs ont pu jouer, avec les vacances de Noël plus longues ainsi que l’hiver froid freinant les secteurs de la construction et de l’industrie. Enfin, la fin de la baisse temporaire de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en début d’année a aussi pu peser sur les dépenses de consommation. Sur un an, le PIB baisse de 3,1 % en données CVS.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment l’Allemagne a été rattrapée par la deuxième vague de Covid-19

Amélioration du climat des affaires

Avec la levée progressive des restrictions et l’accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19, l’économie allemande devrait nettement relever la tête au deuxième trimestre de 2021, a annoncé la Banque fédérale d’Allemagne la semaine dernière.

Le PIB de la première économie européenne pourrait ainsi dépasser à nouveau son niveau d’avant crise dès l’automne, selon la Bundesbank. Cependant, la production dans l’industrie sera probablement encore freinée durant des mois en raison de goulots d’étranglement dans l’approvisionnement en produits semi-finis.

Le gouvernement allemand table sur une croissance du PIB de 3,5 % pour l’année en cours, d’autant que le climat des affaires en Allemagne s’est amélioré plus nettement qu’attendu en mai pour atteindre son meilleur niveau depuis deux ans.

Les résultats de l’enquête mensuelle de l’institut de recherche économique IFO montrent que les entreprises se disent optimistes grâce à l’amélioration de la situation sanitaire et à la réouverture progressive de l’économie. « L’économie allemande est en train de prendre de la vitesse », a déclaré le président de l’IFO, Clemens Fuest, cité dans un communiqué.

Le Monde avec AFP et Reuters


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page