Sports

Benzema raconte sa réconciliation avec Deschamps

Longuement interrogé dans les colonnes de L’Equipe, Karim Benzema est revenu sur sa rencontre avec Didier Deschamps, à l’origine de son retour en équipe de France.

Karim Benzema n’avait plus connu ça depuis 2015 : le Real Madrid a disputé, samedi, son dernier match de la saison et il n’est pas en vacances. Mercredi, le Lyonnais est en effet attendu à Clairefontaine pour préparer l’Euro 2021 avec l’équipe de France. Plus de cinq ans après sa dernière apparition avec les Bleus, l’attaquant madrilène s’apprête à faire un retour qui apparaissait totalement impossible il y a peu. Conséquence de l’affaire de chantage à la sextape sur Mathieu Valbuena et de ses mots malheureux au sujet de Didier Deschamps lors d’une interview accordée à Marca au printemps 2016.

 

Il aura finalement suffi d’une rencontre entre les deux hommes pour changer la donne et acter leur réconciliation. Une rencontre sur laquelle Karim Benzema est à son tour revenu dans une interview accordée à L’Equipe. « Il l’a expliqué lui-même, on s’est parlé, c’est clair, a-t-il ainsi expliqué. On a beaucoup discuté et on s’est dit beaucoup de choses. Des choses qu’on avait à se dire depuis un bon bout de temps. C’était une bonne explication, avec des mots importants. Aujourd’hui, je suis à nouveau sélectionné en équipe de France, donc c’est que la discussion s’est bien passée…»

En trois minutes, tout était redevenu comme avant

Et malgré plus de cinq années de non-dits, la réconciliation a été très vite actée. Quelques minutes ont suffi selon l’attaquant aux quatre Ligue des champions. « C’était vraiment un moment tranquille. On ne s’était plus vus depuis ma dernière sélection, en 2015… Ça nous a fait du bien de discuter, d’échanger et de voir qu’on avait beaucoup de choses à se dire. Je me suis toujours bien entendu avec lui et, au bout de trois minutes, tout était redevenu comme avant », a-t-il assuré, refusant néanmoins de révéler le contenu de cet échange : « On a parlé de beaucoup de choses, c’était une longue discussion entre hommes, qui restera entre nous. On s’est dit beaucoup, beaucoup de choses. On n’a pas parlé que football, on a parlé de tout : de la vie, la famille… Mais à aucun moment il ne m’a dit : « Tu seras à l’Euro ». La seule chose que je me suis dit après cette discussion, c’est qu’on avait fait un grand pas ensemble, et que c’était positif. »

Tellement positif que le nom de Karim Benzema était parmi les 26 égrenés par Didier Deschamps, mardi dernier, face à Marie Portolano et Nathalie Ianetta. Un rendez-vous que l’ancien joueur de l’OL a suivi avec attention. « J’étais à la maison à Madrid. Mais depuis le matin, je recevais plein de messages ! Tout le monde attendait 20h20 (rires). La rumeur avait gonflé, c’était l’événement de la journée. Et moi j’attendais comme tout le monde, devant la télé, et avec tous mes proches au téléphone, ma mère, mon père… », a-t-il raconté, précisant : « Ça a été un très gros sentiment de joie et de fierté. Très vite, j’ai repensé à tous ces moments où je n’avais jamais lâché. C’était un petit choc, ça faisait longtemps ! Au fond de moi, il y avait une énorme joie. J’ai fait un petit câlin à ma fille et après, tout de suite, tout le monde m’a appelé.»

Lire aussi :Benzema, Ménès et son successeur pas d’accord…Benzema, Mbappé en remet une coucheLes Bleus s’enflamment pour Benzema


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page