People

Vincent Dedienne : “On est fâchés oui, mais…”, sa réponse au tacle de son ex “mentor”


Avec la réouverture des salles de cinéma, les spectateurs peuvent notamment découvrir L’Etreinte, un film réalisé par Ludovic Bergery avec Emmanuelle Béart et Vincent Dedienne. Ce dernier, ravi d’en faire la promo, se livre dans GQ. Alors qu’il doit également revenir sur scène prochainement avec un second spectacle, il a été questionné sur un homme avec qui il a travaillé dans le passé : François Rollin. Il a confirmé leur embrouille.

Il a un peu disparu des radars pour moi. Il fait partie des gens à qui la notoriété très soudaine et le succès fulgurant a un petit peu tourné la tête“, voilà ce que déclarait François Rollin, auteur, humoriste et pensionnaire régulier des Grosses Têtes en interview pour Non Stop People, sur son ancien protégé Vincent Dedienne. L’intéressé lui répond. “Ce n’est pas très vrai tout ça mais bon… On s’est fâchés, oui, mais j’ai à coeur de ne dire que du bien de François Rollin car c’est un type que j’admire depuis que je suis enfant. C’est un génie, un artiste hors pair, un auteur insensé, un humour et un esprit. J’ai envie que les gens découvrent son travail, c’est du caviar“, a répondu Vincent Dedienne dans les pages de GQ, visiblement soucieux d’éteindre définitivement la polémique. Toutefois, on ne saura jamais vraiment ce qui a causé leur fâcherie…

Vincent Dedienne n’aime pas se clasher avec les gens, et il l’a affirmé en revenant aussi sur une autre polémique : celle de son sketch moquant gentiment Catherine Jacob aux César. Cette dernière avait pris la mouche, allant jusqu’à réagir dans une lettre ouverte ! “C’est toujours le risque. Que ce soit mal pris, d’être mal compris. Mais franchement, la punition n’est pas fatale. C’est juste un malentendu et cela arrive à tout le monde. Ça ne me paralyse pas, je n’ai pas peur de dire quoi que ce soit. En revanche, ça m’embête quand je blesse. Je ne suis pas réconcilié avec l’idée de “c’est pas grave de blesser quelqu’un pour en faire rire 900”. Dans une salle de spectacle, je ne prends jamais quelqu’un pour l’humilier. Même si ça fait un tabac, ça ne me va pas. En plus j’adore Catherine Jacob. Mais bon, je préfère prendre le risque quand même“, a-t-il répondu.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page