Femme

Se sentir jeune dans sa tête ralentit le vieillissement, selon une étude

Il y a une différence entre “âge réel” et “âge ressenti”. L’âge réel est celui que nous avons concrètement et l’âge ressenti est celui que nous pensons avoir, celui selon lequel nous vivons (ils l’appellent d’ailleurs l’ “âge subjectif”). 

En psychologie, que signifie “se sentir jeune” ?

Pour bon nombre de personnes, l’âge ressenti est plus petit que l’âge réel : elles se sentent bien plus jeunes que le chiffre qu’elles affichent sur leur carte d’identité. 

Mais qu’est-ce que veut dire “se sentir jeune” ? Les spécialistes nous éclairent… 

Dans les colonnes de Healthline, La psychothérapeute Akua K. Boateng définit cet état comme suit : “se sentir plus jeune est une attitude de gaieté, de flexibilité émotionnelle et de recherche de la créativité.”

Pour compléter cette définition, Bernard Sablonnière, biologiste et professeur à la faculté de Médecine de Lille, ajoute les traits suivants : la résilience, la souplesse mentale et l’optimisme. 

Pourquoi le fait de se sentir jeune ralentit le vieillissement de notre corps ?

D’après les scientifiques, plus vous ressentez de stress, plus votre santé décline. Or le stress est lié à l’âge que nous ressentons… 

En effet, selon une étude menée par l’American Psychological Association*, ce lien entre stress et dégradation des conditions de santé est atténué lorsque les individus se sentent plus jeunes que l’âge qu’ils ont dans les faits

Grosso modo, cela signifie que plus vous vous sentez jeune, moins vous avez de stress, et moins vous avez de chances de développer de mauvaises conditions de santé in fine.

Comment favoriser cet état de jeunesse mental ?

Les moyens pour entretenir cette “jeunesse mentale” sont nombreux. 

Les activités relaxantes telles que le yoga ou encore la méditation peuvent y contribuer. Une étude réalisée par deux laboratoires de l’Inserm** avance que le cerveau des méditants (15 à 30 000 heures de méditation) est différent de celui des personnes qui ne méditent pas.

À 65 ans (âge moyen de ceux qui ont été observés dans cette étude), ledit cerveau des méditants montre un cortex frontal et cingulaire plus volumineux et un métabolisme du glucose plus élevé que celui des non méditants. Or, ce sont ces mêmes zones qui déclinent avec l’âge et qui sont associées à la diminution des facultés cognitives… 

La psychothérapeute préconise également les pratiques et comportements suivants : jouer (dans le sport, les jeux vidéos, les interactions sociales), rire (au quotidien), apprendre (à travers des loisirs, des lectures), explorer et chercher l’aventure.

*”Feeling younger as a stress buffer : subjective age moderates the effect of perceived stress on change in functional health”, étude menée par M. Wettstein, S. M. Spuling, A. Cengia, et S. Nowossadeck, 2021
**Etude publiée dans Scientic Reports en 2017 

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page