People

Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols : d’autres femmes portent plainte


Dimanche 23 mai 2021, il a été rapporté que Patrick Poivre d’Arvor avait été entendu par la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP) de la police judiciaire parisienne mardi 18 mai dernier. Il s’agissait alors d’une audition libre dans le cadre de l’enquête pour viols qui pèse sur lui mais ne permettant toutefois pas un placement en garde à vue par la suite. Ainsi, PPDA est ressorti sans encombre de cette audition. Et tandis que les enquêteurs doivent désormais juger ses déclarations, Patrick Poivre d’Arvor est un peu plus inquiété avec l’apparition de deux nouvelles plaintes.

En effet, selon une information du Parisien confirmée par Franceinfo, Patrick Poivre d’Arvor est visé par des accusations de “viols et de “harcèlement sexuel” par deux autres femmes.

Lors de son audition, le célèbre journaliste a déjà dû répondre aux questions des enquêteurs concernant les accusations de viols portées par l’écrivaine Florence Porcel à son encontre. D’après nos confrères de Franceinfo, l’ex-star de TF1 a continué de nier les faits qui lui étaient reprochés et aurait également réfuté avoir eu des relations sexuelles consenties avec Florence Porcel.

Pour rappel, le scandale avec Florence Porcel a éclaté au mois de février dernier lorsque le dépôt de plainte de cette dernière a été rendu public. L’écrivaine lui reproche de lui avoir imposé un rapport sexuel en 2004 et une fellation en 2009. Le journal Le Monde publiait quelques semaines plus tard une enquête en s’appuyant sur une dizaine de témoignages faisant état “d’abus de position dominante” de la part de Patrick Poivre d’Arvor au fil des années. Le journaliste de 73 ans avait de son côté fini par porter plainte à son tour pour “dénonciation calomnieuse” contre sa présumée victime.

Patrick Poivre d’Arvor reste présumé innocent des faits reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page