Sports

Les mots de Bernal après sa victoire

Respectivement vainqueur et deuxième de la 16eme étape du Giro ce lundi à Cortina d’Ampezzo, Egan Bernal s’est satisfait d’avoir pu gagner une étape avec le maillot rose quand Romain Bardet assure retrouver ses sensations.

Pour son premier Giro, Egan Bernal a fait un grand pas vers la victoire finale. Après avoir pris le pouvoir sur les chemins de terre de Campo Felice, le Colombien a assis sa domination sur le Tour d’Italie dans la pluie et le froid qui ont marqué l’ascension du Passo Giau. Assurant qu’il voulait « faire quelque chose de spécial » sur l’étape des Dolomites, le leader de l’équipe Ineos Grenadiers a confié peu après l’arrivée que « c’est une grande victoire », ajoutant que « c’est tellement spécial de remporter cette étape avec ce maillot rose que je voulais le montrer ». En effet, dans la dernière ligne droite, Egan Bernal a pris le soin de retirer l’imperméable noir qui ne l’a pas quitté de la journée pour montrer le maillot de leader du Giro, toujours plus accroché à ses épaules. « C’était dur bien sûr, mais quand la course est dure à cause du temps vous devez être dur dans votre tête, mentalement il faut être là, a ajouté le Colombien. Dès le départ de l’étape, j’avais ce mental et j’ai su le garder. Je suis super content, gagner avec ce maillot c’est très spécial et on espère tous ça quand on est coureur cycliste. » Avec plus de deux minutes d’avance sur son dauphin, Egan Bernal peut désormais voir venir et aborder cette fin de Giro avec plus de sérénité

Bardet : « Je me suis régalé »

Toutefois, un de ceux qui a fait la meilleure opération ce lundi dans le frimas des Dolomites, c’est bien Romain Bardet. Alors qu’il pointait au départ de l’étape à près de trois minutes du podium, le coureur de l’équipe DSM a su tirer son épingle du jeu. Deuxième de l’étape à seulement 27 secondes d’Egan Bernal après une descente du Passo Giau réussie, l’ancien vice-champion du monde assure se retrouver pour son premier Grand Tour avec sa nouvelle formation. « J’avais de grandes sensations aujourd’hui (lundi), donc ça fait plaisir, a ainsi déclaré le natif de Brioude au micro d’Eurosport. Cela faisait depuis 2018 que je galérais un peu. » Profitant de conditions météorologiques lui étant plus favorables, Romain Bardet a saisi sa chance. « J’avais dit que j’attendais le froid sur le Giro pour faire le vélo que j’aimais, je me suis régalé, confie le coureur de l’équipe DSM. Derrière, je n’ai pas pu suivre Egan Bernal mais j’ai pris mon rythme. C’était une très bonne journée. » Alors qu’il ne compte plus qu’un peu plus d’une minute de retard sur le troisième du classement général, le Russe Aleksandr Vlasov, le Français assure vouloir « faire en sorte de bien continuer la troisième semaine ». L’ambition semble de retour pour le Français.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page