Economie

Le FMI propose un plan à 50 milliards de dollars pour mettre fin à la pandémie

Kristalina Georgieva, directrice du Fonds monétaire international (FMI) lors d’une conférence de presse à l’occasion du sommet sur le financement des économies d’Afrique, à Paris, en mai 2021.

Le FMI a proposé, vendredi 21 mai, un plan destiné à mettre fin à la pandémie liée au Covid-19, dont le financement est estimé à 50 milliards de dollars avec un objectif de vaccination d’au moins 40 % de la population mondiale d’ici à la fin de l’année. « Notre proposition fixe des objectifs, évalue les besoins de financement et définit des actions pragmatiques », a résumé Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international, à l’occasion du Sommet mondial de la santé organisé à Rome dans le cadre du G20.

Le plan vise à faire vacciner contre le Covid-19 au moins 60 % de la population mondiale d’ici la fin de l’année 2022 pour permettre une reprise économique mondiale. Les auteurs du rapport soulignent qu’il est désormais admis qu’il n’y aura pas de « fin durable » de la crise économique sans une fin de la crise sanitaire. « Depuis un certain temps, nous alertons sur une dangereuse divergence des situations économiques », a commenté la dirigeante de l’institution.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Un an après le début de la crise du Covid-19, le FMI entrevoit le bout du tunnel

« Cela ne fera qu’empirer à mesure que l’écart se creuse entre les pays riches qui ont accès aux vaccins et les pays pauvres qui n’en ont pas », a-t-elle déploré. A la fin du mois d’avril, moins de 2 % de la population africaine avait été vaccinée alors que plus de 40 % de la population aux Etats-Unis et plus de 20 % en Europe avaient reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, rappelle le FMI.

Renforcement du dispositif international Covax

Pour remettre la planète sur la voie de la croissance, le FMI fait donc une série de propositions avec pour premier objectif de combler les lacunes en vaccins de nombreux pays en développement. Il s’agit d’aider « à maîtriser sensiblement la pandémie partout pour le bénéfice de tous », insiste Mme Georgieva. Ainsi, le FMI souligne qu’il faut accorder des subventions supplémentaires au dispositif international Covax, par des dons de doses excédentaires et assurer les flux transfrontaliers gratuits de matières premières et de doses de vaccins.

Lire la chronique : « L’apartheid vaccinal ? Nous y sommes ! Le Covid-19 divise le monde, sanitairement et économiquement »

La proposition du FMI coûterait quelque 50 milliards de dollars en combinant subventions (au moins 35 milliards), ressources gouvernementales nationales et autres financements, a détaillé l’institution.

Le Monde avec AFP


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page