Politiques

“Il faut prendre moins aux entreprises comme aux particuliers”, estime Nicolas Bay (RN)


Un nouveau sondage réalisé par Harris interactive confirme la poussée de Marine Le Pen à la présidentielle de 2022. Elle obtiendrait 47 % des voix au second tour face à Emmanuel Macron. Cependant, 61 % des Français continuent de penser que la présidente du Rassemblement national (RN) n’est pas crédible sur les questions économiques. “Il va falloir continuer à convaincre. Il nous reste un peu moins d’un an avant l’élection présidentielle. Il y a un espoir très important à l’égard de Marine Le Pen, des patriotes que nous sommes pour incarner la seule alternative possible à Emmanuel Macron. Sur les questions économiques on va montrer que l’on a un projet raisonnable”, explique Nicolas Bay, député européen (RN) et tête de liste du parti en Normandie pour les régionales, invité des 4 Vérités de France 2, vendredi 21 mai.

Quel est le projet économique du RN ? “À la fois de libérer et de protéger. Libérer l’initiative économique : baisser les charges, la fiscalité, les contraintes, l’accumulation de normes. Et protéger : une fois que nos entreprises se mettent en situation d’être compétitives, il ne faut pas créer, par une ouverture déraisonnable du marché, une concurrence totalement déloyale, qui est liée au libre-échange mondialisé et être capable de mettre des protections douanières notamment”, indique Nicolas Bay. “De manière générale il faut prendre moins aux entreprises comme aux particuliers. Il faut sortir d’une logique qui est confiscatoire, […] qui fait de la France l’un des pays les plus fiscalisés au monde”, ajoute le député européen.

Est-ce normal que Marine Le Pen, élue de l’opposition, s’adresse directement aux militaires ou aux préfets, comme elle l’a fait récemment dans une lettre ? “Cela fait partie de la liberté d’expression. Marine Le Pen est parlementaire, députée, elle est candidate à l’élection présidentielle, elle a le droit de s’exprimer à tous les Français”, précise la tête de liste du RN en Normandie pour les régionales.

Le RN est-il prêt à accueillir des élus LR ? “On a déjà accueilli des personnalités qui venaient des Républicains. Quand j’écoute Éric Ciotti ou Nadine Morano, je vois des personnalités qui ont beaucoup de sincérité, de conviction, ce sont des patriotes. Ils se désolent de voir leur famille politique devenir supplétive d’Emmanuel Macron. Ils sont à la fois majoritaires dans l’électorat des Républicains, sans doute, minoritaire dans l’appareil central. C’est à eux d’en tirer les conclusions”, conclut Nicolas Bay.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page