Economie

Le cours de bitcoin plonge

Les symboles de diverses cryptomonnaies (en haut à gauche, celui du bitcoin), lors de l’International Finance Expo à Taipei, en novembre 2020.

La chute fut vertigineuse. Mercredi 19 mai, le cours du bitcoin a chuté de près de 30 % dans la journée, flirtant avec la barre des 30 000 dollars – soit son niveau de janvier –, avant de remonter autour de 39 587 dollars (32 523 euros) dans la soirée. La principale cryptomonnaie est désormais loin (– 40 %) du record atteint le 14 avril, à 64 865,22 dollars.

Ces derniers jours, des milliers d’investisseurs, particuliers et surtout institutionnels, ont revendu dans la panique les bitcoins qu’ils détenaient sur l’une des plates-formes dédiées. Motif : mardi 18 mai, les autorités chinoises ont interdit aux institutions financières du pays de proposer à leurs clients des services liés aux cryptomonnaies. Qualifiant celles-ci de « fausses monnaies », trois grandes fédérations bancaires du pays ont également appelé, mercredi, à ne pas les accepter comme moyen de paiement, mettant en garde contre la spéculation.

Lire aussi Le bitcoin en cinq questions

Si la Chine a longtemps été l’eldorado du bitcoin, elle est désormais en guerre contre celui-ci. Notamment parce qu’elle teste son propre yuan numérique, afin de reprendre la main face aux initiatives privées en matière de paiement.

Violents plongeons et remontées fulgurantes

Mais ce violent décrochage tient aussi au revirement d’Elon Musk sur le sujet. Après s’être longtemps fait l’apôtre de la cryptomonnaie et avoir contribué à en faire flamber le cours ces derniers mois, le fantasque patron de Tesla a annoncé le 12 mai, sur Twitter, suspendre la possibilité de payer les voitures produites par son groupe avec des bitcoins, ce qui était possible depuis le 24 mars.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elon Musk annonce qu’il n’acceptera plus de bitcoins pour payer ses Tesla et bouscule la cryptomonnaie

Il a dénoncé la « folle » consommation d’énergie nécessaire au fonctionnement du bitcoin, faisant chuter son cours de 56 600 dollars à 50 000 dollars environ en quelques heures. Le 16 mai, Musk a enfoncé le clou en laissant sous-entendre que Tesla avait revendu tous ses bitcoins, faisant un peu plus plonger celui-ci, avant de se rétracter.

Mercredi, les autres cryptomonnaies (ether, ripple, litecoin…) ont également décroché. Y compris le dogecoin, cette cryptodevise au départ née comme une plaisanterie, en 2013, et régulièrement vantée par Elon Musk sur compte Twitter. La capitalisation totale des cryptomonnaies est ainsi tombée à 1 390 milliards de dollars le 19 mai, contre 2 000 milliards sept jours avant, selon CoinMarketCap.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les cryptomonnaies désormais considérées comme une valeur refuge par certaines entreprises

Cette dégringolade est un épisode de plus dans la forte volatilité des cours des cryptomonnaies, qui enchaînent violents plongeons et remontées fulgurantes au gré des différentes annonces des régulateurs, et des injections de liquidités par les banques centrales sur les marchés ou des messages de l’influent Elon Musk.

Il vous reste 26.26% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page