Auto-Moto

Renault Mégane : faut-il encore l’acheter ?

Traditionnelle mais agréable, la quatrième génération de Mégane, lancée en tout début d’année 2016, est-elle toujours à la page ?

La quatrième génération de Mégane, opposée à une sérieuse concurrence, a-t-elle encore les faveurs d’auto-moto.com ?

Oui, la Mégane reste attirante 

Pour la première fois de son histoire, la Mégane disposait d’un écran tactile, d’un affichage tête-haute et d’un écran paramétrable à la place des compteurs. C’était en janvier 2016, cette quatrième génération faisait passer la compacte de Renault dans une nouvelle ère.

Mais au-delà de sa technologie, la française produite en Espagne se distinguait également, dès ses premiers jours, par un remarquable compromis agrément de conduite-confort.

Depuis toujours, la Mégane montre un comportement routier irréprochable, sécurisant et plaisant à la fois. Cette mouture peut même profiter de roues arrière directionnelles, pour parfaire son dynamisme et sa maniabilité.

La palette mécanique a beaucoup évolué au fil du temps, au gré des normes et du malus. La tête d’affiche, nommée Mégane R.S. et affichant 300 ch (à partir de 42 900 €), compte toujours parmi les compactes sportives les plus efficaces du marché.

Renault Mégane

Les versions plus conventionnelles sont animées par un moteur 1.3 essence, appelé TCe et développé avec Mercedes, qui développe 115 ou 140 ch, le plus puissant pouvant profiter d’une transmission robotisée à double embrayage EDC.

En diesel, l’offre est très réduite : seul le 1.5 Blue dCi 115 ch demeure, en boîte manuelle ou robotisée.

Mais c’est par le biais de sa déclinaison E-Tech hybride rechargeable que la Mégane a fait parler d’elle dernièrement. Elle associe alors un 1.6 litre à un moteur électrique capable d’entraîner la voiture à lui tout seul sur environ 45 kilomètres. Le dispositif cumule 160 ch et s’avère économique et plaisant, mais le surcoût considérable qu’il entraîne limite son intérêt auprès des particuliers.

Renault Mégane Estate E-Tech

A bord, l’ergonomie est bien pensée et la présence d’un écran tactile n’empêche pas la Mégane de disposer de pratiques molettes rotatives pour le réglage de la climatisation. L’équipement se veut généreux, avec le freinage d’urgence autonome avec détection des piétons et cyclistes, la surveillance des angles morts ou un dispositif anti-collision arrière dédié aux manœuvres.

Si la carrosserie à 3 portes de la précédente génération n’a pas été reconduite, la Mégane se décline toujours en version break Estate, rallongée de 27 cm, qui fait grimper le volume de coffre de 384 à 447 litres.

Non, la compacte Renault souffre de son âge

Au chapitre de l’habitabilité, la Mégane souffre de la comparaison avec certaines de ses concurrentes, notamment au niveau de l’espace aux jambes à l’arrière. Son système multimédia pâtit par ailleurs d’un fonctionnement pas toujours intuitif.

La présentation se montre également très classique. Elle intègre ce qu’il faut de rangements mais souffre de détails de finitions décevants.

Renault Mégane dashboard

Les amateurs de versions dynamiques regretteront aussi l’absence de motorisation intermédiaire entre les 1.3 TCe et les 300 ch de la sportive Mégane R.S.

Enfin, la Mégane, trop subtilement restylée à l’été 2020, doit surtout composer avec des rivales très bien armées et plus récentes, dont une Volkswagen Golf et une Seat Leon qui partagent leurs entrailles, une Citroën C4 au confort exceptionnel, une Ford Focus très homogène et, bientôt, une pimpante Peugeot 308 totalement nouvelle.

Avec de telles concurrentes, la Mégane pourrait trouver le temps long d’ici à son remplacement

On aime

  • Agrément de conduite
  • Gamme “électrifiée” et sobre
  • Présentation et équipement

On aime moins

  • Esthétique sans charisme
  • Habitabilité à l’arrière
  • Gamme diesel très réduite

Renault Mégane : la gamme (berline)

ESSENCE
De 115 à 300 ch, de 24 700 € à 42 900 €
DIESEL
115 ch, de 28 950 € à 34 500 €
HYBRIDE RECHARGEABLE
160 ch, de 37 600 € à 41 000 €

Fiche technique (Renault Mégane)

  • Poids (kg) : à partir de 1 231
  • Lxlxh (m) : 4,36×1,81×1,44
  • Empattement (m) : 2,67
  • Réservoir (l) : 47 (39 sur E-Tech)
  • Coffre (l) : 384

Renault Mégane : les rivales

Lxlxh (m) : 4,38×1,83×1,47
Coffre (l) : 375
De 95 à 280 ch, à partir de 21 200 €

Lxlxh (m) : 4,36×1,80×1,52
Coffre (l) : 380
De 100 à 155 ch, à partir de 20 900 €

Lxlxh (m) : 4,37×1,80×1,46
Coffre (l) : 380
De 110 à 204 ch, à partir de 21 970 €

L’actualité de Renault vue par auto-moto.com :

Découvrez les premières images de la future Renault 4 électrique

Nouvelle Renault Mégane E-Tech Electric 2021 : première infos et photos officielles

Renault Captur : quelle version choisir ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page