Femme

la “Long breath diet”, méthode de respiration qui fait perdre 13 kilos en 6 semaines

La promesse minceur paraît folle, et pourtant : bon nombre d’individus l’ont testé et ont approuvé son efficacité. La “Long breath diet” est une méthode qui fait parler d’elle depuis quelques années maintenant. 

Popularisée par une personnalité japonaise du nom de Miki Ryosuke, cette méthode de “longue respiration” lui a permis de perdre près de… 13 kilos et 12 cm de tour de taille en 6 semaines. Non, vous ne rêvez pas. Bien maîtriser sa respiration peut donc faire maigrir. 

On vous dit tout.

“Long breath diet” : pourquoi ça marche ?

Pourquoi le simple fait de respirer fait-il mincir ? A cette question, les scientifiques nous apportent une réponse simple. La graisse contient de l’oxygène, du carbone et de l’hydrogène. Lorsque nous respirons, l’oxygène atteint les cellules graisseuses et les transforme à leur tour en carbone et en eau. Par conséquent, plus vous respirez, plus votre corps utilise d’oxygène, et plus vous brûlez de graisse in fine.

En quoi consiste cette méthode ?

Grosso modo, la méthode dite de “longue respiration” consiste à alterner phase d’inspiration pendant 3 secondes et phase d’expiration pendant 7 secondes. L’inspiration se fait par le nez, l’expiration par la bouche. 

Selon les dires de Miki Ryosuke, il suffit de la pratiquer de 2 à 10 minutes chaque jour pour optimiser les résultats, éliminer le gras et avoir un ventre plat

Comment bien pratiquer la “longue respiration” pour en maximiser les effets minceur ?

Tenez-vous debout. Placez une jambe en avant, l’autre légèrement en arrière. Transférez le poids sur votre pied arrière. Inspirez ensuite pendant 3 secondes, les bras au-dessus de la tête, puis expirez très fort en poussant et en contractant tous vos muscles. 

Quelques précautions à prendre

Bien évidemment, cette méthode ne porte réellement ses fruits que si vous l’accompagnez d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain. 

Les personnes qui ont des conditions cardiaques et/ou respiratoires (telles que l’asthme) doivent s’abstenir de s’adonner à cette pratique.

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page