Auto-Moto

Trois conseils pour négocier une voiture d’occasion


Ça y est, après de longs mois de recherches, vous avez enfin trouvé la voiture de vos rêves, avec la configuration parfaite et le moteur idéal. Bref, pas question de la laisser filer. Problème, le prix dépasse le budget que vous aviez fixé. Heureusement, que vous passiez par un particulier ou un professionnel, il existe quelques petites astuces qui vous permettront d’obtenir une remise plus ou moins importante. Mais pour pouvoir négocier habilement le montant d’une voiture, il ne faut pas faire n’importe quoi. Découvrez nos trois conseils pour faire baisser le prix d’un véhicule d’occasion (presque) à coup sûr !

Ne montrez pas que vous êtes pressé

Avant toute chose, ne laissez jamais entendre que vous avez absolument besoin de cette voiture en particulier. Au contraire, faites en sorte de montrer au vendeur que vous pourriez tout à fait trouver un véhicule similaire ailleurs pour moins cher, et ce même si c’est celui devant vous que vous voulez à tout prix. En faisant ainsi semblant de faire jouer la concurrence, vous inciterez alors la personne devant vous à être plus encline à vous faire une petite ristourne. Attention cependant à ne pas trop en faire, au risque d’avoir l’air véritablement peu intéressé. Le vendeur n’aura alors pas envie de faire d’effort, pensant que vous n’avez finalement pas envie d’acheter la voiture. Ce serait dommage !

Cherchez les petits défauts

C’est un grand classique, mais qui marche quasiment à chaque fois. Lorsque vous allez voir un véhicule d’occasion, qu’il soit vendu par un particulier ou un professionnel, examinez-le toujours attentivement et cherchez le moindre petit défaut. Que ce soit une rayure assez profonde, un coup dans la carrosserie ou tout autre petit accroc, ceux-ci seront utile lors de votre négociation. Soyez vigilant à la corrosion, notamment sur les bas de caisse, mais également aux sièges abimés à l’intérieur. Vérifiez également le bon fonctionnement de la climatisation ou de l’autoradio, car dans le cas contraire, cela vous servira également d’argument pour négocier une remise plus ou moins importante. Si vous achetez votre voiture en concession, redoublez de vigilance, car les vendeurs ont tendance à bien préparer cette dernière pour masquer les éventuels défauts.

Choisissez la bonne période

Ce conseil est surtout valable si vous avez prévu d’acheter une voiture dans une concession. Outre les journées portes ouvertes, souvent accompagnées de promotions diverses et variées, trois mois dans l’année sont également propices aux remises. Il s’agit d’août, septembre et janvier, selon l’UFC-Que Choisir. En effet, pendant les deux premiers, les ventes sont généralement plus faibles, et les vendeurs ont donc tendance à pousser à l’achat en concédant quelques remises. En janvier, « c’est la période des bilans et des calendriers prévisionnels pour l’année à venir », et c’est donc la dernière ligne droite pour les conseillers commerciaux, qui doivent alors remplir leurs objectifs en vendant plus de véhicules. Par ailleurs, le magazine conseille d’être vigilant aux périodes de remises sur divers équipements, afin de ne pas vous faire piéger par un vendeur qui voudrait vous faire passer celles-ci pour un geste commercial.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Sélection occasion : 10 SUV et crossovers à 10 000 euros

Voitures occasion 300 ch : de 18 000 à 40 000 euros

A quoi ressemble la voiture d’occasion moyenne ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page