Politiques

Pass sanitaire, manifestation de policiers, présidentielle… Le “8h30 franceinfo” de Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, président de Debout la France, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 18 mai 2021.
Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne, président de Debout la France, était l’invité du “8h30 franceinfo”, mardi 18 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne, président de Debout la France, était l’invité du “8h30 franceinfo”, mardi 18 mai 2021. Pass sanitaire, manifestation de policiers, présidentielle… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Le pass sanitaire, “porte ouverte à un traçage numérique des Français”

Le pass sanitaire est “la porte ouverte à un traçage numérique des Français”, assure Nicolas Dupont-Aignan. L’instauration d’un pass sanitaire, “c’est la fin de l’égalité et de la liberté dans notre pays, parce que c’est la discrimination, c’est le secret médical qui est mis sur votre smartphone, c’est l’accès limité à des événements et demain à des quartiers comme en Chine, c’est à dire un changement civilisationnel”, affirme le président de Debout la France.

Le député va plus loin, en affirmant que ce pass sanitaire “est inefficace” et constitue une “usine à gaz”. “Comment allez-vous vérifier qu’au bout de quelques mois votre fameux vaccin est encore utile ? Trois mois, six mois, personne ne le sait. On n’est sûr de rien”, assure-t-il, pointant notamment le développement des variants.

“Mettre fin au laxisme judiciaire” pour éviter “la guerre civile”

Interrogé sur la manifestation de policiers mercredi 19 mai, Nicolas Dupont-Aignan indique qu’il participera au rassemblement. “Cela fait des années que je les soutiens”, affirme Nicolas Dupont-Aignan. “J’avais proposé dès 2017 une loi pour qu’en cas d’agression sur force de police, il y ait des peines incompressibles. Je regrette que depuis des années on ait laissé les policiers sans défense”. Le député prône un “plan global, notamment de changement du code pénal”.

Qu’on arrête le laxisme judiciaire, demande le président de Debout la France. “Parce que le problème de la police, c’est le problème de la justice” poursuit Nicolas Dupont-Aignan. “Il n’y a plus la dissuasion de la peine, c’est ce qui explique le climat de guerre civile qui est en train d’apparaître dans notre pays”, assure-t-il.

Le député de l’Essonne ironise sur la présence annoncée de Gérald Darmanin, à cette manifestation du 19 mai : “On n’a jamais vu un ministre de la République manifester contre sa politique, donc c’est une façon pour monsieur Darmanin de s’exonérer de ses responsabilités.”

“Convaincu” de pouvoir être “un meilleur président” que Marine Le Pen

Nicolas Dupont-Aignan se dit “convaincu” qu’il serait “un meilleur président” de la République que Marine Le Pen. “Je suis convaincu que je suis capable de rassembler et de gagner”, affirme le président de Debout la France. Le député est certain d’obtenir ses parrainages pour l’élection présidentielle : “Je les aurai bien sûr largement”, affirme-t-il.

“Je me bats pour qu’on sorte de ce piège mortel” d’un deuxième tour écrit d’avance entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, déclare Nicolas Dupont-Aignan. “Est-ce qu’un jour on pourrait rêver d’un vote d’adhésion ? Le premier tour, c’est un vote d’adhésion. Donc, je me présente, j’ai le soutien de beaucoup de monde et j’en suis ravi”, dit-il.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du mardi 18 mai 2021 :


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page