Sports

Gasquet s’en sort, pas Tsonga

Richard Gasquet sera au rendez-vous du deuxième tour du tournoi ATP de Lyon. Opposé à son compatriote Grégoire Barrère, issu des qualifications, le Biterrois a toutefois dû se reprendre pour y parvenir. Mis en difficulté d’entrée, le 52eme joueur mondial a su écarter deux balles de break dans le premier jeu mais n’a toutefois pas su saisir sa chance quand, dans le sixième jeu, il a obtenu trois opportunités de prendre l’avantage. Grégoire Barrère a eu un peu moins de scrupules car il est parvenu à ses fins dans le onzième jeu, concluant dans la foulée la première manche. Mais Richard Gasquet a su inverser la tendance, écartant tout d’abord une balle de break avant de mener cinq jeux à deux. Toutefois, au moment de conclure, le Biterrois a connu un moment d’absence et permis à Grégoire Barrère d’effacer son break de retard. C’est peut-être ce qu’il fallait au 52eme mondial pour se relancer, égalisant à un set partout en breakant une deuxième fois son adversaire. La dernière manche a connu un scenario limpide. Il n’a fallu qu’une seule balle de break pour voir Richard Gasquet, jamais inquiété au service, prendre un ascendant définitif pour rallier le deuxième tour (5-7, 6-4, 6-3 en 2h15’) et y défier la tête de série numéro 3 Diego Schwartzman.

TSONGA STOPPÉ D’ENTRÉE

Jo-Wilfried Tsonga, tout comme Benjamin Bonzi ou Grégoire Barrère, s’arrête dès le premier tour à Lyon. Le Manceau a chuté en deux manches face à Tommy Paul pour son entrée en lice dans le tournoi ATP de Lyon et son premier match depuis son élimination d’entrée à Barcelone le mois dernier. S’il a su écarter une balle de break dès le premier jeu de la rencontre, le 72eme joueur mondial a fini par céder. En effet, Tommy Paul a su prendre le service du Français à deux reprises en toute fin de première manche et, enchaînant quatre jeux consécutif, prendre l’avantage dans cette rencontre. Combatif, Jo-Wilfried Tsonga a poussé l’Américain dans ses retranchements mais sans jamais parvenir à obtenir une balle de break. Son adversaire, pour sa part, n’a eu besoin que de deux occasions pour parvenir à ses fins dans le sixième jeu. A partir de là, le sort de la rencontre ne faisait guère de doute et c’est à sa première balle de match que Tommy Paul a validé son billet pour le deuxième tour (6-3, 6-3 en 1h08’), lui qui sera le premier adversaire dans le Rhône de la tête de série numéro 2, Stefanos Tsitsipas.

LYON (France, ATP 250, terre battue, 481 270€)
Tenant du titre (en 2019) : Benoît Paire (FRA)

1er tour
Thiem (AUT, WC, n°1) – Bye
Norrie (GBR) bat Moutet (FRA) : 7-5, 6-3
Rinderknech (FRA, LL) – M.Ymer (SUE, Q)
Karatsev (RUS) – Sinner (ITA, n°6)

Schwartzman (ARG, n°3) – Bye
Gasquet (FRA) bat Barrère (FRA, Q) : 5-7, 6-4, 6-3
Majchrzak (POL, Q) bat Sousa (POR, Q) : 6-3, 7-6 (8)
Khachanov (RUS, n°8) bat Bonzi (FRA, WC) : 6-1, 4-6, 7-6 (4)

Musetti (ITA) bat Auger-Aliassime (CAN, n°7) : 7-6 (3), 3-6, 7-5
Korda (USA) bat Herbert (FRA) : 7-6 (5), 6-4
Bedene (GBR) bat Simon (FRA) : 6-3, 6-3
Goffin (BEL, n°4) – Bye

Monfils (FRA, n°5) bat Seyboth Wild (BRE, LL) : 7-5, 6-4
Nishioka (JAP) bat Humbert (FRA) : 3-6, 6-3, 6-4
Paul (USA) bat Tsonga (FRA) : 6-3, 6-3
Tsitsipas (GRE, WC, n°2) – Bye




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page