Acceuil

Des milliers de migrants nagent du Maroc vers l’enclave espagnole de Ceuta

Les migrants ont nagé depuis deux endroits, certains entrant dans le sud de Ceuta sur la plage de Tarajal et un groupe plus important entrant dans le nord de la ville sur la plage de Benzu, a déclaré un porte-parole du gouvernement espagnol à Ceuta à CNN.

Un homme s’est noyé dans le processus, a ajouté le porte-parole.

Aux deux endroits, les migrants ont nagé autour de brise-lames rocheux s’avançant dans la Méditerranée qui marquent la frontière entre les pays. Le porte-parole a déclaré que c’était une courte distance dans chaque cas.

Ceuta est une enclave de quelque 84 000 Espagnols sur la côte nord du Maroc et, surtout pour les migrants qui tentent d’entrer, elle se trouve sur le sol de l’Union européenne.

“Je n’ai jamais vu une situation comme celle-ci, c’est sans précédent, je ne me suis jamais senti aussi frustré et triste”, a déclaré mardi le président de Ceuta, Juan Jesus Vivas, à la chaîne espagnole TVE.

“C’est une situation chaotique, tellement chaotique que nous ne pouvons pas dire le nombre exact de migrants pour le moment”, a-t-il ajouté. “Nous devons rassembler tous ceux qui sont arrivés et les répartir dans un endroit précis, afin qu’ils ne se demandent pas seulement autour de la frontière.”

La Croix-Rouge a aidé les migrants avec des vêtements secs, des couvertures et de la nourriture sur la plage de Tarajal. La porte-parole de l’organisation caritative, Isabel Brasero, a déclaré à TVE espagnole que les migrants comprenaient des bébés et que, jusqu’à présent, tous ceux qui ont fait le voyage autour du brise-lames semblent être en bonne santé.

Elle a ajouté que les migrants ont probablement été aidés par les conditions météorologiques favorables et la courte distance qu’ils ont parcourue.

Point d’éclair frontalier

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a déclaré mardi qu’il se rendrait dans les deux enclaves de son pays sur la côte nord du Maroc: Ceuta et la ville de Melilla, qui se trouve plus à l’est.

Sanchez a promis de “rétablir l’ordre”, et a déclaré que l’Espagne rendra “immédiatement” tous ceux qui sont entrés illégalement, comme le permettent, a-t-il ajouté, les accords existants entre l’Espagne et le Maroc.

En effet, environ 2700 personnes ont déjà été renvoyées au Maroc, a déclaré mardi le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, à la télévision espagnole.

Un officier de la Guardia Civil sauve les gens de l'eau.

Le ministère espagnol de l’Intérieur a déclaré dans un communiqué qu’il renforçait le contingent de police à Ceuta. Il a ajouté que l’Espagne et le Maroc ont récemment convenu que les Marocains qui nagent en Espagne sont confrontés à un retour au Maroc par l’un des postes frontaliers terrestres.

La frontière terrestre de plusieurs kilomètres entre Ceuta et le Maroc a une haute clôture. C’est un point d’éclair pour la migration des Africains subsahariens qui tentent d’entrer en Espagne et dans l’Union européenne en groupe.

Ylva Johansson, commissaire européenne chargée des affaires intérieures, a écrit sur Twitter qu’il était “inquiétant” que tant de personnes, dont un grand nombre d’enfants, mettent leur vie en danger en nageant jusqu’à Ceuta.

“Le plus important maintenant est que le Maroc continue de s’engager à empêcher les départs irréguliers et que ceux qui n’ont pas le droit de rester soient renvoyés dans l’ordre et effectivement”, a-t-elle ajouté.

Un homme est emmené sur une civière par des membres des services d'urgence et de l'armée espagnole.

L’Espagne a vu une augmentation des migrants arrivant sur ses côtes ces derniers mois.

Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, affirme que «plus de 1 000 migrants irréguliers ont atteint les îles Canaries en avril, trois fois le total par rapport au même mois de l’année dernière.

<< Au cours de la période de janvier à avril, près de 4 500 migrants irréguliers sont arrivés aux îles Canaries, soit plus du double du total par rapport à la même période de 2020. Les ressortissants des pays subsahariens, la plupart affirmant être du Mali et du Maroc, représentaient le plus grand nombre d'arrivées. "

Arnaud Siad, Vasco Cotovio, Claudia Rebaza, Isa Soares, Stephanie Halasz et Sheena McKenzie de CNN ont contribué à ce rapport.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page