People

Critique de “ Spiral: From the Book of Saw ”: Chris Rock joue dans une suite de “ Saw ” qui tombe à l’eau


Samuel L. Jackson aussi prête son nom à l’effort, dans un petit rôle de père de Rock, un ancien haut flic dans un service de police connu sous le nom de Metro PD.

Papa a pris sa retraite, mais son fils Zeke reste dans la force, bien qu’il ait été traité comme un paria pour avoir dénoncé un collègue corrompu, une ride qui rappelle le vieux film de Chuck Norris “Code of Silence”.

Le film s’ouvre sur une séquence franchement horrible, au cours de laquelle ce qui est décrit comme un copieur de Jigsaw capture un policier, lui faisant passer le choix habituel de “Saw” entre endurer quelque chose d’horrible et mourir. Le meurtre frappe près de chez lui pour Zeke, qui entre bientôt dans un jeu du chat et de la souris avec un psychopathe s’attaquant aux flics, qui, comme c’est souvent le cas dans ces affaires, semble en quelque sorte être partout à la fois.

“Spiral” échappe parfois à son arc étroit quand Rock et Jackson se tirent dessus, ou quand Rock a le temps de riffer, par exemple, en pensant à “Forrest Gump”. Au-delà de cela, presque tout semble éculé, y compris Zeke qui a brisé un nouveau partenaire (“Le conte de la servante” Max Minghella) et se faire aboyer par son patron (Marisol Nichols).

Sinon, le réalisateur Darren Lynn Bousman (un vétéran de trois suites de “Saw”), travaillant à partir d’un scénario de Josh Stolberg et Pete Goldfinger, semble obligé de continuer à replonger dans le territoire de la torture obligatoire, vers une conclusion qui parvient à être aussi pas surprenant car insatisfaisant.

Les films “Saw” ont manifestement possédé un public fidèle, donc l’impulsion de continuer à exploiter cette veine – et beaucoup d’autres veines – n’est pas un choc. L’horreur représente également l’un des genres logiques alors que l’industrie du cinéma tente de ramener les gens à l’expérience collective des théâtres.

«Spiral», cependant, ne trace pas son propre cours autant que d’essayer simplement de l’avoir dans les deux sens. Et si le titre implique un certain mouvement, la direction principale dans laquelle le film se dirige est essentiellement dans le drain.

“Spiral: From the Book of Saw” sort le 14 mai dans les salles de cinéma. Il est noté R.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page