Technologie

Xiaomi (définitivement) retiré de la liste noire américaine


Xiaomi vient d’être définitivement retiré de la liste noire américaine. Après que le bannissement prononcé par l’administration Trump l’an dernier a été temporairement levé au mois de mars dernier, le gouvernement américain actuel a trouvé un accord.

Soupçonné par la précédente administration américaine d’avoir des liens avec l’armée chinoise, le groupe Xiaomi a contre-attaqué légalement arguant que ces affirmations étaient fausses. Et pour cause, outre le fait que les deux fondateurs de l’entreprise possèdent 75% des droits de vote, pas moins de trois des plus gros actionnaires de Xiaomi sont… des investisseurs américains.

Les documents que Bloomberg citent parlent d’un « accord entre les deux parties », mais aucune autre information n’a fuité quant à la nature de cet accord. Xiaomi a-t-il dû montrer patte blanche en dévoilant certaines choses ou en s’engageant dans certains domaines ?

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Impossible à dire, mais pour l’heure, Xiaomi doit se réjouir : après l’éviction de Huawei et ZTE, il est l’un des seuls groupes chinois du monde de la tech à pouvoir continuer à faire du business aux Etats-Unis. Un gros détail qui pourrait continuer à donner des ailes à Xiaomi face aux autres groupes chinois.

Source : Bloomberg


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page