Auto-Moto

Et si la Toyota MR2 renaissait en 2021 ?


Si vous êtes passionné d’automobile, vous connaissez très probablement la Toyota MR2, un coupé sportif produit de 1984 à 2007 sous trois générations successives. Véhicule emblématique de la marque, celui-ci était alors également décliné en cabriolet, tandis que son nom signifie Midship Runabout 2. Equipée d’un moteur installé en position centrale arrière, la mythique voiture japonaise est encore aujourd’hui très appréciée des amateurs et des collectionneurs, alors que de nombreux passionnés plaident pour un retour dans une version plus moderne. Une idée qui n’avait pas vraiment déplu à Toyota, alors que l’un des dirigeants avait même annoncé qu’ils aimeraient s’associer à Porsche pour concevoir une nouvelle génération du coupé. Une déclaration qui n’avait pas manqué de faire parler, alors qu’un retour de la sportive nipponne est attendu de pied ferme. Cela ne devrait finalement pas arriver tout de suite, alors que la marque avait annoncé plus tard que la renaissance du coupé n’est « pas une priorité ». Douche froide pour les fans.

Il faut dire que la firme compte déjà pas mal de sportives dans sa gamme, entre la GR Yaris et la Supra, sans parler de la nouvelle GR86 tout juste dévoilée. L’arrivée d’un nouveau modèle performant ne serait alors sans doute pas justifiée, alors que le constructeur est également soumis à de normes très strictes en termes d’émissions de CO2. Autant dire que ce n’est donc pas demain que l’on verra revenir la mythique MR2 dans la gamme. Ce qui n’a pas empêché le talentueux designer indépendant Rain Prisk d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler cette nouvelle génération, si elle renaissait en 2021. De quoi donner quelques idées à Toyota, et nous faire rêver par la même occasion, avec des lignes très futuristes, inspirées de la toute première génération, avec ses traits agressifs, tout droit venus des années 1980. Cette fois-ci, pas de feux « pop up » comme sur la version originelle, mais des optiques très fines, donnant alors l’impression que les vrais feux sont cachés sous la carrosserie. Le bouclier avant est quant à lui agrémenté d’une lame donnant un air sportif à l’ensemble, tandis que les antibrouillards sont intégrés à la large calandre.

Un design néo-rétro

De profil, l’auto est également très réussie, avec une ligne néo-rétro à souhait, qui nous ramène instantanément une quarantaine d’années en arrière, durant l’âge d’or des coupés sportifs. On notera la présence de prises d’air latérales situées juste devant les roues, de même que la bande noir délicieusement vintage. L’arrière n’a quant à lui pas été imaginé par le pro de la tablette graphique, mais on l’imagine très sportif, comme le laisse penser le discret becquet prolongeant la silhouette du coupé. Le toit incliné et le faible espace vitré contribuent également au style affirmé de l’auto, qui ne ferait pas du tout tâche sur nos routes. Un détail nous chiffonne cependant : la possible implantation d’un moteur électrique sous le capot, qui serait alors totalement dans l’air du temps, et pas vraiment impossible. Car si Toyota s’appuyait alors sur Porsche, la marque pourrait profiter du savoir-faire du constructeur allemand en la matière. Le résultat serait alors plutôt sympathique, la firme de Stuttgart ayant prouvé ses compétences avec la Taycan ultra-dynamique.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page