Economie

Retraite : comment prouver ses droits ?

« Conservez précieusement, sur papier et en numérique, les preuves des événements de votre carrière », recommande Dominique Prévert, associé chez Optimaretraite.

Travail, chômage, maladie, apprentissage, stage, expatriation, plan social : de multiples périodes pourront compter lors du calcul de vos pensions. Encore faut-il que les caisses de retraite en aient connaissance…

Pour ce faire, il y a quatre erreurs à ne surtout pas commettre.

La première, c’est partir du principe que ces caisses auront retracé votre carrière sans oubli ni erreur.

Lire aussi Comment le chômage affecte-t-il le calcul de la retraite ?

La deuxième, compter sur votre mémoire : pas sûr qu’à 62 ans, vous vous souveniez dans quelle entreprise vous avez travaillé l’été de vos 17 ans et combien vous gagniez.

1 point = 1,2714 euro de pension

La troisième est de penser que les caisses vous accorderont systématiquement des droits pour des éléments dont vous vous souvenez mais que vous ne pouvez prouver. Ou qu’elles feront des recherches pour vous. Pour réclamer, il faudra des preuves.

Autre erreur courante : croire qu’un petit oubli – quelques points de complémentaire, un trimestre –, ne vous coûtera pas cher. Cela peut vite représenter des milliers d’euros ! Pour 100 « petits » points Agirc-Arrco, le préjudice rapporté à l’espérance de vie d’une femme de 62 ans s’élèvera à quelque 3 300 euros (un point = 1,2714 euro de pension annuelle actuellement).

Lire aussi La retraite à 60 ans reste-t-elle possible en cas de chômage ?

Conservez donc précieusement, sur papier et en numérique, les preuves des événements de votre carrière : fiches de paye, déclarations sociales pour les indépendants et libéraux, appels de cotisations, attestations chômage, attestations d’indemnités journalières maladie ou invalidité, etc. Le faire dès le début de votre carrière vous permettra de gagner un temps précieux et peut-être quelques milliers d’euros.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page