Politiques

“C’est une provocation de la part de Gérald Darmanin”, estime Éric Coquerel (LFI)


Publié


Mis à jour

Manifestation pro-palestinienne interdite à Paris : « C’est une provocation de la part de Gérald Darmanin », estime Éric Coquerel (LFI)
France 2

Article rédigé par

Éric Coquerel, député LFI, est l’invité des “4 Vérités” de France 2, vendredi 14 mai. 

Alors que les tensions restent très vives dans la bande de Gaza, une manifestation de soutien au peuple palestinien devait se tenir samedi 15 mai à Paris. Elle est pour l’heure interdite par le préfet de police en raison de risques de tensions et d’incidents graves, comme cela avait été le cas en 2014. “Depuis 2014, il y a eu plein de manifestations en solidarité avec les Palestiniens et pour le processus de paix, qui se sont très bien passées. En faisant cela, Gérald Darmanin suscite des risques de violences, de heurts, c’est une provocation de sa part. Je suis très étonné que ce qui est possible aux États-Unis et dans tous les pays du monde ne le soit pas en France”, explique Éric Coquerel, député La France insoumise (LFI) et invité des “4 Vérités” de France 2, vendredi 14 mai. 

LFI tiendra un premier meeting politique à Aubin, dans l’Aveyron, dimanche 16 mai. “Ce dont il est question c’est de la partie sociale de notre programme. On en est au troisième cahier, il y a eu un cahier sur la sixième République, sur la planification écologique, et là sur le progrès social et humain. Nous sommes déjà dans la campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon est le candidat du plein-emploi”, assure le député LFI. 

LFI faitelle l’impasse sur les départementales et les régionales ? “On ne fait pas l’impasse. Beaucoup nous parlent d’unité et de rassemblement. Sur ces régionales, on a constaté que l’on n’a pas les mêmes désaccords avec d’autres forces qu’au niveau national, je pense à Europe Écologie-Les Verts. On a dit que l’on était disponible pour des accords pour les régions. On a même favorisé un accord de tout le monde dans les Hauts-de-France. Et le retour que l’on nous fait, c’est qu’EELV nous exclut d’un accord rassemblant toutes les forces progressistes”, déplore Éric Coquerel. 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page