Sports

Mbappé, « des signes qui ne trompent pas »

La bonne relation entre Mbappé et Pochettino pourrait définitivement convaincre l’attaquant français de prolonger au PSG, selon Jérôme Rothen. 

Il y a des images qui ne trompent pas… Après avoir inscrit son deuxième but mercredi soir, lors de la victoire du Paris Saint-Germain sur Montpellier en demi-finales de la Coupe de France (2-2, 5-6, t.a.b.), Kylian Mbappé a pris instinctivement la direction du banc de touche. Le gamin de Bondy a alors sauté dans les bras de Mauricio Pochettino, qui ne semble pas étranger aux changements observés au cours de ces derniers mois dans l’attitude de l’attaquant français. 

Cette relation privilégiée entre les deux hommes pourrait bien faire les affaires des dirigeants parisiens. En effet, après avoir fraîchement prolongé Neymar jusqu’en 2025, le club de la capitale cherche maintenant à tout prix à en faire de même avec son prodige tricolore, toujours flou au moment d’évoquer son futur. C’est pourquoi le coach argentin pourrait jouer un rôle important dans l’avenir de l’ancien Monégasque, assure Jérôme Rothen sur les ondes de RMC. 

« De bon augure pour une prolongation… »

« On en revient à la gestion de Pochettino avec Mbappé, qui n’a toujours pas re-signé. Il doit avoir une idée dans sa tête, peut-être le Real Madrid, mais il n’y a pas d’offre, a-t-il indiqué. Sa relation là avec Pochettino, avec un Mbappé bien physiquement, psychologiquement, une progression dans sa gestuelle, ses déplacements, je pense qu’il est bien dans sa tête. La relation entre Mbappé et Pochettino, il y a des signes qui ne trompent pas. Il est venu dans ses bras sur le deuxième but, il n’avait jamais fait ça au PSG. C’est peut-être de bon augure pour une prolongation… »

Lire aussi :Montpellier-PSG, le film du matchNeymar, le coup de gueule !Mbappé, une déclaration qui ne passe pas




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page