People

Alessandra Sublet “mère indigne” ? Sa grande décision impactant ses enfants qui a surpris


Le 27 mai 2021 sera une date importante pour Alessandra Sublet. Ce jour-là, la présentatrice de 44 ans sortira son nouveau livre J’emmerde Cendrillon (aux éditions Robert Laffont). Après avoir parlé baby blues dans T’as le blues baby ? (2013), elle y évoque son divorce avec Clément Miserez ou encore son parcours professionnel parfois semé d’embûches. A cette occasion, elle a répondu, comme à son habitude, sans filtre aux questions du magazine ELLE. Elle a ainsi parlé de son grand changement de vie.

Bye bye la Capitale, prochainement Alessandra Sublet résidera dans le sud de la France. Et c’est sans ses enfants Charlie (8 ans et demi) et Alphonse (6 ans et demi) qu’elle a pris la décision de partir. “Je pars dans le Sud et je reviendrai une semaine sur deux pour mes enfants dans la maison où ils vivent avec leur père [Clément Miserez, NDLR]. Je suis lyonnaise et pendant deux ans et demi, j’étais avec un chéri qui habitait l’arrière-pays cannois et avec lequel j’ai sillonné tous les beaux paysages ce cette côte. Je me suis dit : c’est ici que j’ai envie d’être. Il y a un âge où l’on sait ça. Ce que l’on ne veut plus, où on veut vivre, en faisant fi de tout ça : travail, famille…“, a-t-elle tout d’abord confié.

C’est bien dans ses baskets et confiante qu’elle s’apprête à vivre cette nouvelle vie. Un choix étonnant pour certains de ses proches qui n’ont pas manqué de lui faire part de leur étonnement. Quand j’ai décidé de m’installer dans le sud, certains de mes amis m’ont dit : ‘Mais tu laisses les gamins avec leur père ?’ Limite mère indigne. Est-ce qu’on va dire ça à un homme ? Eh bien non, je vais vivre ma vie et la partager une semaine sur deux avec eux, sachant qu’ils ont la liberté de venir quand ils le souhaitaient. Mais j’ai besoin d’avoir des moments à moi. Et ça ne fera pas d’eux des enfants malheureux. Il y a des couples mariés chez qui je perçois moins d’élan que dans notre divorce. J’ai envie d’être heureuse et ce n’est pas au détriment de mes enfants“, s’est-elle justifiée. La divine brune est persuadée que si elle ne s’épanouie pas maintenant, elle ne pourra jamais le faire. “Là j’ai besoin d’être seule, j’ai trouvé mon équilibre. Je suis heureuse, sans prince charmant, mais heureuse“, a confié l’ancienne compagne de Jordan Deguen.

Alessandra Sublet peut compter sur le soutien inconditionnel de son ancien mari, avec qui elle est en très bons termes. Après avoir lu J’emmerde Cendrillon, Clément Miserez lui a fait savoir qu’elle avait laissé un “beau témoignage” à leurs enfants. Cet ouvrage sera un bon moyen pour elle de leur faire comprendre ses décisions. “Avec ce déménagement, je ne pense qu’à moi, ce qu’une mère fait rarement“, a-t-elle conclu.

L’intégralité de l’interview est à retrouver dans le magazine ELLE du 14 mai 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page