Politiques

Aides à l’économie sociale et solidaire, Marine Le Pen…

Olivia Grégoire, secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale, solidaire et responsable était l'invitée du "8h30 franceinfo", vendredi 14 mai 2021.
Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable était l’invitée du “8h30 franceinfo”, vendredi 14 mai 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Olivia Grégoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable était l’invitée du “8h30 franceinfo”, vendredi 14 mai 2021. Aides à l’économie sociale et solidaire face la crise, Marine Le Pen… Elle répond aux questions de Lorrain Sénéchal et Marianne Théoleyre.

Covid-19 : “Les associations ne vont pas assez demander” les aides

Alors que plusieurs dispositifs leur sont dédiés pour faire face à la crise économique et sanitaire du Covid-19, “les associations ne vont pas assez demander” les aides auxquelles elles ont droit, déplore Olivia Grégoire“Les acteurs économiques de l’ESS, économie sociale, solidaire et responsable, ont tous eu le droit aux mêmes aides que le reste des entreprises”, explique la secrétaire d’État chargée de ce secteur économique, à savoir le “prêt garanti par l’État”, le “fonds de solidarité” et la “suspension des charges sociales”.

En outre, ces structures peuvent bénéficier d’une “aide spécifique […] : le dispositif ‘Urgence ESS’, c’est 30 millions d’euros en plus. C’est pour tous les acteurs de l’ESS qui ont moins de 10 salariés, associations comprises. Elles peuvent obtenir en 15 jours 5 000 à 8 000 euros d’aides directes. Ce n’est pas un prêt à taux zéro, c’est une subvention directe”, détaille Olivia Grégoire. Pour cela, “il faut se connecter sur urgence-ess.fr, remplir un petit questionnaire hyper simple et vous avez la réponse en quinze jours”, déclare la secrétaire d’État.

“L’ennemi de la République, c’est Marine Le Pen”

L’ennemi raciste à abattre, l’ennemi de la République, c’est Marine Le Pen, affirme Olivia Grégoire. “Nous on est extrêmement clairs”, affirme-t-elle après avoir dénoncé des incohérences à LR, dont certains ont violemment critiqué le ralliement de la secrétaire d’État Sophie Cluzel à la liste LR conduite par Renaud Muselier en région Paca. 

“On peut considérer qu’il y a des divergences [au sein de LREM]. Moi, je peux vous dire qu’il n’y a pas l’ombre du début d’un papier à cigarette entre Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin quant à l’opinion qu’ils ont et que je partage de Marine Le Pen. Nous on est extrêmement clairs, qu’il y ait des divergences dans un parti politique, dans un mouvement politique, ce n’est pas grave, c’est même plutôt signe de vitalité”, assure Olivia Grégoire.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du vendredi 14 mai 2021 :

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page