Santé

80 % des patients hospitalisés pour la Covid-19 souffrent de manifestations neurologiques

Des médecins américains ont mis en évidence l’incidence des troubles neurologiques chez les personnes hospitalisées pour la Covid-19. Cela concerne 80 % des malades.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Covid-19 : combien de temps dure l’immunité ?
  La quantité d’anticorps chez les patients infectés au SARS-CoV-2 est terriblement variable au fil du temps et selon les personnes. © Futura 

À l’hôpital, les patients atteints de la Covid-19 éprouvent une grande diversité de symptômes comme une détresse respiratoire ou des symptômes neurologiques. Selon une étude récente, 80 % des patients hospitalisés pour la Covid-19 présentent des manifestations neurologiques bénignes ou sévères. Des médecins de l’université de médecine de Pittsburgh ont regroupé les données recueillies auprès de 3.744 patients répartis dans 28 hôpitaux internationaux (13 pays et quatre continents représentés). Ce travail publié dans Jama Network Open permet d’estimer l’incidence des manifestations neurologiques chez les adultes hospitalisés mais aussi le poids qu’elles pèsent sur leur santé.

La migraine est l'un des symptômes neurologiques les plus fréquents chez les personnes hospitalisées pour la Covid-19. © sebra, Fotolia

Des manifestations neurologiques qui aggravent la Covid-19

Les médecins ont considéré à la fois les symptômes modérés rapportés par les patients et qui n’ont pas été confirmés par un diagnostic médical et les symptômes plus sérieux diagnostiqués à l’hôpital. Les maux de tête sont le trouble neurologique le plus fréquemment rapporté par les malades (37 %), suivi de l’anosmie ou l’agueusie (26 %). Du côté des maladies diagnostiquées par les médecins, les encéphalopathies aiguës sont les plus fréquentes. Elles touchent 49 % des patients de cette étude. Vient ensuite le coma pour 17 % des malades suivi par des accidents vasculaires cérébraux, avec 6 %.

Les médecins ont aussi calculé si ces symptômes neurologiques augmentaient le risque de décès à l’hôpital. C’est bien le cas pour les manifestations neurologiques diagnostiquées par les médecins (odds ratio [aOR], 5.99; 95% CI, 4.33-8.28). En revanche, les symptômes rapportés par les malades eux-mêmes ne semblent pas avoir de conséquence négative sur l’évolution de la Covid-19. Cette étude est la première et aussi la plus importante à étudier l’incidence des manifestations neurologiques dans plusieurs pays. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page